L’expulsion de domicile a concerné plus de 900 familles en 2013. Près de la moitié, soit 400 familles expulsées, se trouve au niveau de la capitale.
Les raisons de ces expulsions sont majoritairement dues à l’occupation illicite de logement, tel que des logements de fonction ce qui provoque des litiges avec des entreprises nationales. On trouve également des expulsions dues à des litiges de famille. Mais, pour tous ces cas, le même sort leur est réservé, à savoir la rue…
Ce qui fait qu’il sont devenus une bombe à retardement qui menace la stabilité sociale du pays.

L’expression


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site