Le retard dans le lancement des chantiers de viabilisation du pôle urbain chahid ‘Ahmed Zabana’ à Misserghine compromet la livraison dans les délais avancés de milliers de logements achevés, de la formule locationvente. 4.000 logements sont ainsi totalement achevés dans ce pôle urbain, mais sans aucun raccordement aux divers réseaux. Le problème soulevé depuis plusieurs mois, par les délégués des souscripteurs qui suivent au jour le jour, l’avancée des chantiers, à Misserghine est désormais pris au sérieux par le chef de l’Exécutif qui a réuni les cadres des différents services concernés pour lancer les travaux de viabilisation, dans les plus brefs délais.

Le wali a concédé que 4.000 logements achevés, dans le nouveau pôle urbain, ne peuvent être attribués dans l’immédiat en raison de ce retard dans la viabilisation du site. Il a annoncé qu’un budget préliminaire de 670 milliards de centimes a été débloqué, par les services de la wilaya, pour les travaux de raccordement des logements achevés aux différents réseaux, tout en promettant qu’un 1er quota de 2.000 logements sera attribué avant la fin du 1er semestre en cours. Le wali a insisté sur l’accélération de tous les travaux de viabilisation de ce pôle urbain, tout en donnant des instructions fermes aux cadres de l’Exécutif local pour lever toutes les entraves bureaucratiques et techniques afin de mener à bout les travaux de raccordement. La mission s’annonce toutefois, ardue pour les entreprises qui seront chargées des travaux de viabilisation de ce pôle urbain, en raison de la nature rocheuse du terrain. Le nouveau pôle urbain se trouve dans une zone rocheuse ce qui devra compliquer les travaux d’excavation et d’installation des canalisations et autres réseaux. Le wali a, par ailleurs, instruit les services concernés pour lancer les chantiers de tous les équipements publics.

Il a, aussi, insisté sur la réception du quota de 13.000 logements, avant la fin de cette année. La cadence de réalisation des chantiers de la formule AADL, à Misserghine, a été dénoncée, à de maintes reprises, par les souscripteurs qui ont surtout regretté des lenteurs dans le raccordement des logements aux différents réseaux. Les délégués des concernés avaient notamment réclamé le lancement des travaux de voies et réseaux divers, dans les chantiers en voie de finalisation et essentiellement au pôle urbain «Chahid Ahmed Zabana» à Misserghine.

Source: Le Quotidien d’Oran du 27/03/2019

Commentaires