Las d’attendre, ils ont observé lundi dernier un sit-in devant le siège de la wilaya pour protester contre le retard mis dans la remise des clefs, et ce depuis 2013.

Les mouvements de contestation ont repris de plus belle dans la wilaya de Aïn Témouchent. Ainsi, après les rassemblements des populations signalés au niveau des communes de Tamzoura, Oued Sebbah et Sidi Boumédiène pour des revendications sociales, ce fut au tour des souscripteurs des 1104 logements AADLCNEP dont 972 du chef-lieu de wilaya et 132 à El-Malah de reprendre le chemin de la contestation. Ces derniers, las d’attendre un hypothétique soulagement qui tarde à se dessiner, ont observé lundi dernier un sit-in pacifique devant le siège de la wilaya pour protester contre le retard mis dans la remise des clefs de leurs logements alors que leur patience dure depuis 2013. Celle-ci est donc rendue impossible en raison des travaux d’aménagement extérieurs (VRD) qui tardent à être lancés suite à un litige entre l’agence AADL et la CNEP. ‘‘On nous a informés que c’est l’AADL qui prendra en charge ces travaux, après avoir été confiés dans un premier temps à la CNEP. L’opération se trouve toujours au stade de l’appel d’offres. Elle perdure sachant que la plupart des souscripteurs sont les plus touchés puisqu’ils sont locataires chez les privés’’, a déclaré l’un des contestataires qui s’interroge. ‘‘À quoi sert de nous remettre des décisions de pré-affectation ?’’. ‘‘Chaque fois on nous remet des documents comme la décision de la Caisse nationale du logement (CNL) et dernièrement on nous a exigé de mettre à jour nos dossiers. Pourquoi  nous fait traîner?. J’ai souscrit à l’âge de 25 ans et actuellement je me retrouve à 32 ans. Fort heureusement je ne me suis pas marié, sinon ma situation aurait empiré avec une famille à charge’’, enchaînera un autre qui continue de prendre son mal en patience face aux promesses non tenues. Il est utile de rappeler que ce sérieux problème dont souffrent des centaines de famille et qui date depuis 2013 a été soulevé à l’ex-ministre de l’Habitat Abdelwahid Temmar lors de sa visite effectuée en décembre 2017.
Ce dernier a évoqué le litige qui existe entre les deux entités AADL et la Cnep, au sujet de la prise en charge des travaux d’aménagement, qui pénalise les bénéficiaires des 1104 logements et qui a trouvé solution en s’engageant à prendre en charge l’aménagement primaire pour un montant de 140 millions de DA, alors que le reste des travaux tertiaires seront à la charge de la Cnep.
De son côté, M. Nasri Djamel, directeur général du logement auprès du ministère de l’Habitat a révélé lors de cette visite qu’un terrain d’entente a été trouvé en ce qui concerne les travaux tertiaires d’aménagement extérieur (VRD) des 1104 logements. ‘‘Le ministère des Finances a débloqué un montant de 1,9 milliard de DA qui a été récupéré sur le compte de la CNEP pour être affecté au compte de AADL pour pouvoir réaliser les travaux tertiaires d’un nombre global de logements à l’échelle nationale estimé à 4000 unités dont 1104 logements pour la seule wilaya de Aïn Témouchent’’, a-t-il indiqué.

 

Source : Liberté Algérie du 22-08-2019