Des dizaines de souscripteurs du programme AADL 2, dont certains accompagnés de leurs femmes et enfants, ont observé hier matin un rassemblement de protestation devant le siège de la wilaya pour dénoncer le retard de la viabilisation du pôle urbain Ahmed Zabana et exiger l’attribution du deuxième quota de 2.200 logements prévue initialement en mars prochain et qui risque, selon leurs délégués, d’être reportée à une date ultérieure.

Les délégués des souscripteurs en colère, ont appelé les autorités locales et à leur tête le wali, à tenir leurs promesses de livrer les 2.200 logements achevés en mars prochain tout en réitérant leur refus catégorique de tout report. Ils ont aussi réclamé l’accélération des travaux de viabilisation du nouveau pôle urbain. Le quota des 2.200 logements (2.000 du site 2 et 200 autres de l’îlot 4 Bayrak) devait être livré en mars 2020 pour les détenteurs des numéros 31.0120000 à 310144000. Mais au rythme des chantiers de viabilisation, la livraison de ce quota pourrait être reportée à mai ou juillet prochain. L’ajournement de l’attribution de ce quota aura des répercussions sur le planning de livraison des logements de ce pôle urbain, ce qui va pénaliser de milliers de souscripteurs. Un troisième quota de 3.100 appartements était en effet programmé pour mai 2020 et un autre de 2.500 logements devait être livré en août prochain. La direction régionale AADL s’était en fait engagée à livrer 13.000 logements durant l’année 2020. Il faut préciser que le retard de la viabilisation du pôle urbain Ahmed Zabana pénalise également les premiers bénéficiaires qui ont été abandonnés dans un no man’s land dépourvu de presque toutes les commodités : pas de transport, ni équipements publics, ni Sûreté urbaine. Il n’y a ni écoles primaires, ni collèges, ni lycées, ni commerces, ni dispensaires, encore moins un commissariat. Le transport fait défaut dans ce pôle urbain qui n’est desservi actuellement par presque aucune ligne de transport urbain ou suburbain. Il s’agit tout simplement d’une cité-dortoir dépourvue de toutes les commodités. Outre l’absence des équipements publics, les souscripteurs craignent l’insécurité dans cette zone. Il y a lieu de signaler que le calendrier de distribution de logements location/vente (AADL) pour l’année en cours a été révisé pour le pôle urbain Ahmed Zabana de Misserghine (Oran), ont indiqué il y a quelques jours les services de la wilaya. Lors d’une réunion présidée par le secrétaire général de la wilaya en présence des responsables concernés par l’habitat et des associations représentant les souscripteurs AADL, il a été convenu d’attribuer fin mars plus de 2.000 logements à leurs bénéficiaires dans le même pôle et 1.835 logements similaires en mai prochain. Il a également été décidé l’attribution d’un quota de 6.252 logements location/vente en fin septembre prochain, avec possibilité de distribuer une part supplémentaire à la fin de l’année en cours, et ce en fonction du rythme d’avancement des travaux, a-t-on indiqué. Le secrétaire général de la wilaya a annoncé la tenue d’une réunion de coordination pour élaborer un procès-verbal officiel signé par toutes les parties concernées par la révision de ce calendrier afin de définir les responsabilités de toutes les directions concernées et d’établir un plan de travail basé sur le doublement des heures de travail des entreprises de construction. Il a ajouté que des sorties sur le terrain seront programmées tous les 15 jours au pôle urbain Ahmed Zabana de Misserghine pour suivre l’évolution des travaux, en coordination avec les associations représentant les souscripteurs AADL.

Lequotidien d’oran du 09.02.2020


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site