Le cabinet du wali de Constantine a été hier le théâtre de protestation de dizaines de citoyens demandeurs de logements sociaux, qui ne se sont pas retrouvés dans la 2e liste des 2 500 bénéficiaires affichée mercredi dernier et des souscripteurs aux logements AADL 2.
Ilhem Tir-Constantine (Le Soir) – Un imposant rassemblement a été organisé, hier, par les souscripteurs au programme AADL 2 devant le cabinet du wali pour exprimer la colère des souscripteurs et leurs inquiétudes face au retard de la livraison de leurs logements.
Les manifestants déplorent le peu d’intérêt montré par les autorités locales par rapport à cette catégorie de logements, alors que les logements sociaux figurent au plus haut de leurs préoccupations.
Se sont joints à eux, les exclus de la 4e et avant-dernière liste comprenant 2 500 bénéficiaires du logement social. Cette liste des détenteurs des pré-affectations a été rendue publique après plus de 8 mois de la précédente, suivie de la déclaration du chef de daïra Azzedine Antri, lequel avait déclaré que les noms figurant sur cette liste ont été mis à jour après vérification au niveau national et local.
Hier, des dizaines de protestataires détenteurs de décisions de pré-affectation et d’autres qui n’en possèdent pas ont dénoncé le fait que leurs noms ne figurent pas sur cette liste de bénéficiaires.
Brandissant des pancartes, portant la date du dépôt de leurs dossiers, les protestataires se sont regroupés dès 8h du matin devant le cabinet du wali face à un dispositif sécuritaire empêchant tout débordement.
Les protestataires ont scandé des slogans hostiles au wali et au chef de daïra qu’ils considèrent comme responsables de leur «exclusion» de cette liste. «C’est de la hogra, j’ai déposé mon dossier, en 1990, alors que d’autres l’ont fait en 2002 et 2003, et ils figurent sur la liste des bénéficiaires» cria l’un des mécontents. Le chef de daïra, dans une déclaration faite à la radio, a précisé que les citoyens dont les noms ont été rayés des listes, peuvent introduire leurs recours au niveau des commissions spéciales réparties à travers les 10 délégations urbaines ainsi que la grande salle de spectacles «Zénith» où une cellule de suivi de l’opération a été installée et sera présidée par un représentant du wali, celui de la société civile et du président de l’APC de Constantine.
Rappelant que le délai pour le dépôt de ces recours est de 8 jours, à compter du 16 janvier, le même responsable a rassuré qu’après l’annonce de la liste des 2 500 bénéficiaires, ses services vont s’atteler à finaliser la préparation de la 5e et dernière liste, qui comptera 2 000 bénéficiaires détenteurs de pré-affectations du logement social pour l’année 2014, sur la base des demandes déposées au niveau des services de la daïra entre 1991 et 2000. celle-ci sera rendue publique durant le premier semestre de l’année 2019, ce qui permettra, alors, de clore définitivement, selon le chef de daïra, le dossier du logement social dans la ville de Constantine.

Source: le Soir d’Algérie du 20/01/2019