Les souscripteurs du programme AADL 2, affectés au pôle urbain ‘Ahmed Zabana’ à Misserghine sont de nouveau dans la rue pour dénoncer le retard dans les travaux de viabilisation de leurs logements. Il était 9h30 du matin de ce samedi quand les premiers souscripteurs ont commencé à affluer vers le siège de la wilaya. Certains sont venus en famille, accompagnés de leurs enfants, pour protester contre la récente annonce d’attribuer seulement 2.000 logements, fin juin, aux premiers souscripteurs et l’ajournement de la livraison des autres logements à une date ultérieure. Une dizaine de femmes ont commencé à se regrouper devant la porte principale de la wilaya en brandissant des pancartes où on pouvait lire : « Non au report ! Nos logements sont achevés », « les souscripteurs veulent leurs logements », « non au retard de viabilisation », « nous voulons être relogés tous, en juin » et « la viabilisation n’est pas notre problème. Nous voulons nos logements en juin ». Les souscripteurs dénoncent le retard dans le lancement des travaux de viabilisation des 4.000 logements achevés dans ce pôle urbain, l’opacité du calendrier annoncé pour le relogement des premiers bénéficiaires et l’absence des équipements d’utilité publique et de commerces dans le site en question. Les concernés avaient observé, il y a une dizaine de jours, un premier rassemblement devant le siège de la wilaya à l’issue duquel leurs délégués ont été reçus au cabinet du wali. Les représentants des souscripteurs avaient obtenu des promesses de prendre en charge toutes leurs revendications, mais les souscripteurs avaient, finalement, décidé d’organiser une autre action de protestation pour appuyer leurs revendications. Il importe de noter que 4.000 logements de la formule locationvente sont totalement achevés, dans le pôle urbain ‘Chahid Ahmed Zabana’, mais leur livraison bute sur les lenteurs dans le lancement des travaux de viabilisation. Une réunion avait été présidée fin-mars par le chef de l’Exécutif local, au siège de la wilaya, en présence des cadres de l’exécutif local et des délégués des souscripteurs pour accélérer le lancement du chantier de viabilisation et de raccordement des logements achevés dans le nouveau pôle urbain. Le wali a révélé qu’une enveloppe financière de 670 milliards de centimes avait été dégagée pour le raccordement des logements de ce pôle urbain tout en s’engageant à livrer seulement 2.000 logements achevés, avant la fin juin 2019. Le wali a donné des instructions fermes pour le raccordement des logements achevés dans les plus brefs délais aux réseaux d’électricité, de gaz, d’eau et d’assainissement et pour le lancement des chantiers des équipements publics (écoles, annexes communales, sûreté, locaux des sociétés de prestations de service…). Les souscripteurs et bénéficiaires du programme AADL 2, à Oran, ne cessent de dénoncer la cadence de réalisation des chantiers à Oran-ouest et les lenteurs dans le raccordement des logements aux différents réseaux.

Source: le Quotidien d’Oran du 14/04/2019