Les souscripteurs du programme AADL 2 du nouveau pôle urbain, Chahid Ahmed Zabana de Misserghine, maintiennent la pression. Après un premier rassemblement tenu au début du mois, les concernés récidivent. Ils ont en effet observé un rassemblement hier (samedi 13 avril 2019) devant le siège de la wilaya pour exiger leur relogement en juin prochain et pour dénoncer le retard dans les travaux de viabilisation de leur site.
Les concernés ont brandi des pancartes où ils avaient exigé le relogement de tous les souscripteurs en juin 2019. Ils ont affirmé que des milliers de logements de ce pôle urbain sont totalement achevés, certains depuis plusieurs mois. « Le retard dans la viabilisation n’est pas de notre faute. Nous voulons nos logements en juin prochain », lancent en colère les souscripteurs. Les promesses répétées par les autorités locales d’accélérer la cadence des travaux dans les jours à venir ne semblent aucunement rassurer les concernés qui exigent désormais du concret.
Les délégués des souscripteurs ont effectué de nombreux déplacements au pôle urbain de Misserghine pour s’enquérir de l’état d’avancement du chantier. Les délégués avaient obtenu des informations sur le fait que l’attribution de milliers de logements risque d’être ajournée à 2020, ce qui a mis les souscripteurs en colère. La récente annonce faite par le chef de l’exécutif de livrer seulement 2.000 logements fin juin prochain sur 4.000 unités achevées en raison du retard dans les travaux de viabilisation, a finalement confirmé toutes les craintes des souscripteurs. Ces derniers revendiquent le lancement des travaux de viabilisation et de raccordement des appartements achevés, la programmation d’une date précise pour le relogement des bénéficiaires, la réalisation des équipements publics (écoles, sûretés, agences de prestations de services…) et l’ouverture de commerces dans le site en question. Le retard dans le lancement des chantiers de viabilisation du pôle urbain, chahid Ahmed Zabana à Misserghine, compromet la livraison dans les délais avancés de milliers de logements achevés de la formule locationvente.
4.000 logements sont ainsi totalement achevés dans ce pôle urbain, mais sans aucun raccordement aux divers réseaux. Le problème soulevé depuis plusieurs mois par les délégués des souscripteurs qui suivent au jour le jour l’avancée des chantiers à Misserghine, est pris au sérieux par le chef de l’exécutif qui avait réuni en mars dernier les cadres des différents services concernés pour lancer les travaux de viabilisation dans les plus brefs délais. Le wali avait concédé que 4.000 logements achevés dans le nouveau pôle urbain ne peuvent être attribués dans l’immédiat en raison de ce retard dans la viabilisation du site.
Il a annoncé qu’un budget préliminaire de 670 milliards de centimes a été débloqué par les services de la wilaya pour les travaux de raccordement des logements achevés aux différents réseaux.

Source: L’expression du 13/04/2019