En cette fin de semaine, le directeur général de l’AADL dont le siège social est à Said Hamdine à Alger s’est rendu à Oum El Bouaghi pour une visite d’inspection et de travail. Avant de se rendre sur les sites où sont implantés les programmes de logements de ce type, le directeur général s’est rendu à la wilaya d’Oum El Bouaghi où une situation physique des projets lui a été présentée ainsi que les différentes contraintes rencontrées. Fort des données qui lui ont été présentées par le chef de l’exécutif , le directeur général de AADL s’est ensuite rendu sur les sites d’Oum El Bouaghi où un programme de 500 unités est en voie de réalisation. Sur ce site, l’entrepreneur chargé de la réalisation a été sommé d’entreprendre d’ores et déjà les travaux secondaires après que les travaux de gros béton aient touché à leur fin. A Aïn Beida, où un autre programme est en voie de réalisation, un programme qui a connu d’énormes retards après que le site eut été changé plus de trois fois générant ainsi des retards difficiles à rattraper. L‘entrepreneur a été instruit et mis en demeure par le directeur de l’agence AADL de renforcer le chantier en moyens humains et matériels dans un délai qui ne saurait dépasser les quinze jours. Selon un représentant de l’association des souscripteurs qui a suivi de prés les visites du premier responsable de l’A.A.D.L : « un délai est accordé à l’entreprise de réalisation pour parachever les programmes d’Ain Beida dans les délais prévus pour le mois de juin pour qu’ils soient attribués aux bénéficiaires le 5 juillet de l’année en cours. Toujours selon les mêmes sources, le D.G s’est rendu également à aux deux autres sites à Aïn Fakroun et Ain Kercha où respectivement 250 unités et 200 unités sont programmées, là, le DG a carrément sommé le chef de projet à adresser des mises en demeure les entreprises de réalisation pour qu’elles renforcent les chantiers en moyens humains et matériels pour respecter les délais accordés. Les représentants des bénéficiaires ont posé le problème de la double paroi assurant une isolation thermique et acoustique, un problème auquel le directeur a confirmé la faisabilité de ce système confirmé par un bureau d’études public spécialisé dans le secteur de l’habitat «CNERIB» avec la pose d’une matière d’isolation. Pour rappel, la wilaya d’Oum El Bouaghgi a bénéficié d’un programme AADL de 27 00 unités plus un quota additif de 7 00 autres unités et dont 500 implantées à Ain M’lila connaissent un taux d’avancement appréciable et seront incessamment attribués à leurs bénéficiaires.

Source: l’Est Republicain du 09/03/2019



Commentaires