Les 2 150 unités du programme AADL-2, sises à l’extension ouest de la nouvelle ville Ali-Mendjeli, seront livrées le 5 juillet prochain, à l’occasion de la célébration de la fête de l’Indépendance et de la Jeunesse, selon les déclarations du chef de l’exécutif de Constantine.
Une bonne nouvelle pour les souscripteurs qui attendent impatiemment ces logements finis depuis quelques années déjà mais non livrés à cause des retards dans les travaux de VRD.
Ces derniers sont en nette progression selon le premier responsable de la wilaya et ce, en dépit des difficultés rencontrées en raison de la nature rocheuse du site ce qui a induit un retard considérable dans l’évolution du chantier et contraint les entreprises de réalisation à mettre en œuvre d’énormes moyens techniques, notamment pour le creusement et la pose des canalisations d’alimentation en eau potable et d’assainissement. Suite à une visite du chantier, l’on a pu constater l’état d’avancement des installations des réseaux secondaires et la plupart des bâtiments se trouvent actuellement raccordés au réseau d’assainissement, ainsi qu’à ceux des énergies électrique et gazière. Par ailleurs, il est à préciser que pour le programme AADL2 Constantine, 16 150 logements sont en cours de réalisation au niveau de 3 sites dont 8 150 unités à la nouvelle ville Ali-Mendjeli, 6 000 unités dans la localité de Retba (commune de Didouche-Mourad), et 2 000 unités au lieu-dit El-Mouzina, à l’entrée de la ville du Khroub. Pour ce qui est des travaux d’intérieur des 3 000 unités de Retba, soit 50% du programme, ils ont été achevés et leur livraison est prévue pour la fin de l’année 2019.
Quant au chantier d’El Mouzina, il avance à une cadence acceptable et ce, en dépit du retard accusé dans le lancement des travaux. Abordant le sujet de la distribution de logements de différentes formules, l’on annonce que 4 254 unités sont programmées dans les prochains jours. Il s’agit de 1 700 unités dans la formule du logement social situées au pôle urbain Massinissa, 408 logements situés dans l’autre pôle urbain de la commune d’Aïn Nahas, toujours dans la même formule.
Du côté du projet des 1 800 logements de Massinissa, le wali a indiqué que 1 200 unités étaient déjà prêtes, mais que leur distribution a été ajournée de deux mois en raison des travaux de réalisation de bâches de stockage d’eau souterraines, et ce, afin de desservir les immeubles situés dans la partie haute du groupement résidentiel.

Source: le Soir d’Algérie du 27/03/2019