L’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL) vient d’attribuer des maîtrises d’œuvre pour les études techniques et d’architecture ainsi que le suivi et contrôle des travaux de 400 logements prévus à Texenna et Chekfa.

A Texenna, la maîtrise d’œuvre a été confiée provisoirement pour un montant de 36,60 millions de dinars et un délai prévisionnel de 22 mois à l’issue desquels les 200 logements devraient être achevés. Pour la commune de Chekfa, pour le même nombre d’habitations, la maîtrise d’œuvre a été attribuée pour un montant de 35 millions DA et un délai de 22 mois. Dans le cadre de ce même programme qui compte 1961 logements, on mentionnera que 500 logements concernent Jijel, 600 unités pour Kaous (250 à Chaddia et 350 à Beni Ahmed), 100 au niveau de l’Émir Abdelkader, 161 à El Aouana et 100 à Settara.

 

Mais le programme qui provoque la polémique dans la wilaya est incontestablement celui des 400 logements locationvente de Mezghitane (Jijel) gérés par la Cnep-Immo. Inscrits à l’indicatif du programme AADL 2002, les souscripteurs attendent toujours leurs logements après toutes ces années. Si les logements sont achevés, il reste à terminer les réseaux tertiaires.

 

Source : Elwatan du 12 NOVEMBRE 2019