Une centaine de souscripteurs AADL2 ont observé un sit-in devant le siège  de la wilaya pour protester contre le grand retard accusé dans la réalisation du programme AADL2, en l’occurrence à Boudjmil (Mansourah), Oudjlida (Tlemcen), Chetouane, Remchi, Ghazaouet…  Dans ce sillage, les protestataires réclamaient l’ouverture du portail électronique (AADL), le feu vert pour le paiement de la deuxième tranche et l’attribution des décisions de pré-affectation au niveau des 8 sites dont le taux d’avancement des travaux est estimé à 80%, à l’instar de Mansourah, Remchi, Ghazaouet, Maghnia, pour les souscripteurs au nombre de 3 000. Ont également pris part à ce rassemblement des habitants de la nouvelle cité AADL située à Oudjlida (haï Yaghmoracen Benziane), affiliés à l’association Nass el Khir, qui ont exprimé plusieurs griefs à cette occasion dont l’absence de transport et d’enlèvement des ordures, entre autres. Par rapport aux charges, ces derniers ont mis à l’index l’entreprise TUP Humo qui leur soutire une « taxe » indue de 2 500 DA par mois sans contrepartie, autrement dit pour un service fictif, selon Sofiane Kazi Tani, un membre de ladite association. A ce propos, cette affaire de mauvaise gestion est entre les mains de la justice, en l’occurrence le tribunal administratif de Tlemcen, qui n’a pas encore tranché ce litige.

 

Nadine Journal Reflexion
Mardi 3 Mars 202


Leave a comment

more
Allowed HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <blockquote> <code> <em> <strong>