Les souscripteurs au programme AADL 2 de la wilaya de Tizi Ouzou ont organisé mardi dernier un rassemblement devant l’entrée principale du siège de la wilaya afin d’exiger le lancement de tous les quotas de logements annoncés par les responsables de ce secteurs tout en dénonçant les retards qu’accusent les chantiers des programmes en réalisation.

La wilaya de Tizi Ouzou a bénéficié depuis 2013 d’un programme global de près de 12 000 logements dans le cadre de cette formule en location vente, dont près de 8000 unités ne sont pas encore lancés.

C’est ce qu’explique Mme Djouaher, présidente de l’association des souscripteurs de 2013 (AADL 2). «Le programme AADL n’arrive pas à voir le jour dans notre wilaya qui compte 11 700 souscripteurs. Les chantiers lancés ne représentent que 3700 unités», déplore-t-elle, rappelant que les souscripteurs de 2001 ayant actualisé leurs dossiers et payé la 1ere tranche du prix de leur logement en 2013 sont inclus dans la liste des bénéficiaires.

Elle explique qu’en grande partie, les logements non lancés ne disposent même pas d’assiette foncière. «La situation est intenable», estime-t-elle, soulignant que «les responsables concernés au sein de la wilaya ne semblent pas prendre en charge ce dossier».

Un autre représentant de l’association, M. Charef, affirme pour sa part que de nouveaux engagements ont été pris par le directeur général de l’AADL qui s’était rendu à Oued Falli (Tizi Ouzou) dimanche dernier pour s’enquérir de l’avancement des programmes de l’agence à ce niveau. «Il nous a affirmé que des chantiers regroupant un total de 2000 unités vont être lancées ce mois de mars.

Mais nous, ce que nous revendiquons, c’est le lancement de tous les chantiers et l’accélération de la cadence des travaux dans les chantiers mis en place», a-t-il dit.

Il y a lieu de noter en effet que sur la totalité des chantiers en cours de réalisation seules 200 unités implantées à Tamda devront être livrées ces jours-ci, et près de 900 au mois de juin à Draâ El Mizan, selon les engagements des entreprises en charge des travaux. L’action de mardi a vu la participation de plusieurs dizaines de personnes ayant répondu à l’appel de l’association.

Sur les banderoles, il était écrit à l’adresse des responsables : «Respectez vos engagements !» L’association des souscripteurs a par ailleurs exigé dans sa plate-forme de revendication la délocalisation du site de 2300 logements de Bouzeguène vers le site d’Irdjen ainsi que l’affichage des listes des souscripteurs de la wilaya pour le programme AADL 1 (2001/2002) avec les numéros d’inscription et la résidence, réclamant aussi des «explications par rapport au nombre des souscripteurs AADL 1 qui augmente malgré les désistements et les filtrages».

 

Elwatan du 7.03.2020



Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site

Leave a comment

more
Allowed HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <blockquote> <code> <em> <strong>