«Pour l’acquisition d’un logement promotionnel aidé (LPA), l’aide frontale octroyée par l’Etat est de 700.000 DA lorsque le revenu est inférieur ou égal à quatre (4) fois le salaire national minimum garanti », stipule, en effet, le décret. Pour ce qui est des conditions et des modalités financières ainsi que les mécanismes de financement de la réalisation du logement promotionnel aidé, celles-ci sont définies par arrêté conjoint du ministre des Finances et du ministre chargé de l’Habitat, précise le décret. Concernant le logement destiné à la locationvente, celui-ci est défini comme « un logement neuf réalisé dans le cadre des dispositions du décret exécutif n° 01-105 correspondant au 23 avril 2001, modifié et complété, fixant les conditions et modalités d’acquisition, dans le cadre de la location-vente, de logements réalisés sur fonds publics ou sur ressources bancaires ou tous autres financements ».
Il est utile de souligner, dans ce contexte, que l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL) a achevé, et de façon définitive, l’examen de tous les recours introduits par les souscripteurs au programme AADL1 (années 2001 et 2002) ayant actualisé leurs dossiers en 2013. Pour ce qui concerne les souscripteurs au programme AADL2 qui se sont inscrits par voie électronique et qui n’ont pas encore eu de réponses à leurs recours, «ces derniers seront informés avant le mois de juillet, de l’issue réservée au traitement de leurs dossiers», assure-t-on.

Source:Elwatan



Commentaires