Au moment où un nombre important de souscripteurs au programme AADL 2 a été convoqué pour s’acquitter du versement de la première tranche de leurs futurs appartements, une nouvelle facilitation a été prise à leur profit.

Il s’agit d’un crédit  bonifié et d’une aide financière accordée par l’Etat, via la Caisse nationale du logement (CNL). Afin de rassurer les souscripteurs convoqués, les pouvoirs publics ont mis à leur disposition des facilitations en matière de paiement.

Les acquéreurs des logements AADL pourront désormais payer par anticipation la totalité du prix du logement, selon un décret exécutif publié au Journal officiel n°61.

«En vue du transfert légal de la propriété à son profit et dès paiement de l’apport initial, le bénéficiaire peut procéder au paiement par anticipation de la totalité du prix du logement restant», précise le texte.

Le prix d’un appartement AADL de type F3 (trois pièces) est estimé à 2,1 millions de dinars alors qu’un appartement F4 (quatre pièces) coûte 2,7 millions de dinars. Cette nouvelle facilitation au profit des postulants a pour objectif d’avancer dans le dossier AADL qui inquiète de plus en plus les postulants qui n’ont pas encore reçu leurs convocations.

Par ailleurs, les conditions et les modalités d’acquisition d’un logement promotionnel public (LPP) ont été publiées samedi au Journal officiel. Pour avoir accès au logement LPP, le postulant ne doit pas posséder de «propriété» à usage d’habitation ou un lot de terrain à bâtir, ni lui ni son conjoint. Il ne doit pas avoir bénéficié d’une «aide financière de l’Etat pour la construction ou l’acquisition d’un logement». Le niveau de revenus du demandeur doit être

«supérieur à six (6) fois et inférieur ou égal à douze (12) fois le salaire national minimum garanti», soit entre 108 000 et 216 000 DA. «Lorsque les chantiers avanceront, il sera demandé aux souscripteurs de l’AADL 1, de 2001/2002, de verser la seconde tranche», avait déjà déclaré M. Abdelmadjid Tebboune, sans plus de précision.

Concernant les délais de livraison, le ministre a précisé que cela se fera à partir de 2015 sans préciser le nombre exact de logements qui seront livrés. Il a promis que les délais seront respectés, faisant savoir que les entreprises étrangères sont exigeantes avec nous, comme nous le sommes également avec elles. On ne tolérera plus aucun retard», indique M. Tebboune.

 

Le tempsdz