« Les 23% de hausse sur le prix du logement AADL viennent en adéquation avec la réalité et les données du marché du logement», précise M. Tebboune.

Le ministre de l’Habitat de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, a rassuré hier, encore une fois, les souscripteurs au programme AADL, que ce dernier sera livré dans les délais impartis.
« Le programme AADL sera réalisé comme prévu. Il n’y aura ni report et retard d’autant plus qu’il est financé par le Crédit populaire Algérie (CPA), et non pas par le Trésor public », a souligné le ministre, précisant dans le même sillage que les projets programmés et qui ont été lancés seront réalisés jusqu’au dernier appartement. M. Tebboune a précisé également que la partie qui finance le programme, le CPA en l’occurrence, possède tous les moyens susceptibles de garantir la continuité de la réalisation des projets inscrits pour l’année 2017, sans aucun changement ou annulation.
Le ministre a indiqué à ce titre que le budget alloué au secteur du bâtiment auquel s’ajoute le financement par le CPA et la CNL (Caisse nationale du logement), un financement tripartite,  permettra la poursuite de la réalisation des projets AADL avec toutes les commodités et le confort, loin des rumeurs faisant état d’annulation ou de report. Le ministre a assuré à ce propos que l’année 2017, portera joie aux souscripteurs AADL2 de 2013.
Concernant l’augmentation décidée dans le prix du logement, et qui est de 23%, M. Tebboune a justifié cette hausse par le fait d’adopter le prix avec la réalité du marché, tout en expliquant, que sans cette augmentation il n’y aura pas de cohérence entre le prix du logement et la valeur réelle du logement subventionné par l’Etat. Il a souligné également que le programme ne pouvait continuer avec l’ancien prix, notamment avec l’augmentation des prix des matériaux de construction et de la main-d’œuvre. Il dira aussi que cette augmentation n’impactera pas les souscripteurs puisqu’elle sera incluse dans le paiement mensuel qui s’étendra sur 20 ans, soit une somme minime payée mensuellement.
Le ministre a regretté par ailleurs, le fait que certaines parties répandent des rumeurs faisant état de l’annulation des projets AADL. Pour M. Tebboune, ceci n’est qu’une tentative désespérée pour créer une sorte d’instabilité et baisser le moral des souscripteurs. « Je le dis, sous ma responsabilité, les programmes AADL se poursuivent, le financement est disponible, et celui qui rêve du contraire n’a qu’à se réveiller », s’est-il engagé.
Concernant la mesure relative à la vente des logements AADL, prise par le gouvernement, le ministre a précisé qu’il prévoit un succès pour cette opération d’autant plus qu’une batterie de mesures incitatives, a été prise à ce propos.  En effet, le projet de loi de finances 2017 (PLF 2017) prévoit la réduction de la période nécessaire pour la rétrocession d’un logement de type location-vente (AADL) en la ramenant de cinq ans actuellement à deux  ans.
Pour rappel, la réglementation en vigueur stipule que les logements sociaux participatifs, actuellement logement promotionnels aidés, ainsi que les logements ayant bénéficié de l’aide de l’Etat sont incessibles par leurs bénéficiaires pendant une durée de cinq ans à compter de la date d’établissement des actes de cession à leur profit, excepté les cas pour cause de décès.
Toutefois, indique l’article 52 du PLF 2017, « cette durée peut être réduite, à titre exceptionnel, à deux années pour les bénéficiaires de logements dans le cadre de location-vente (AADL) ayant procédé par anticipation au paiement de la totalité du prix restant après le paiement de l’apport initial ».
Cette proposition facilitera pour le bénéficiaire d’un logement AADL l’accès total à la propriété de son logement tout en demeurant bénéficiaire de l’aide de l’Etat et inscrit au fichier national du logement, selon l’exposé des motifs accompagnant ce projet de loi.
Le PLF 2017 prévoit aussi, dans son article 104, la prise en charge par le Trésor des intérêts pendant la période de différé et la bonification du taux des prêts accordés par les banques publiques, dans le cadre de la réalisation du programme de 120.000 logements en location-vente, à hauteur de 100%.

Source: Elmoudjahid le 23-10-2016

Annonces immobilières

  • location d’appartement haut standing Oran

    bureau d’affaires chez-vous mets en location un appartement haut standing T4 110m² au 1er etage avec cuisine equipée chauffage central climatisation 3 balcon a hayat regency ( LPP ) oran pour plus d’infos contacter […]

  • Appartement F3 à vendre Oran

    Bureau D affaire “الرحمة” Mets En vent super Appartement type f3 Acté a hai Salam coté hasnaoui 80m² 2façade au 5eme etage dans une cité fermée et gardée […]

  • Location F2 meublé A oran dans une villa

    loue f2 meublé tt confort avec garage dans une villa a bir el djir centre, 35000 da le mois + caution L’article Location F2 meublé A oran dans une villa est apparu en premier sur Annonce immobilière en Algérie. […]

Commentaires