Home Actualité du logement en Algérie AADL AADL I et II “31 000 logements en chantier”

AADL I et II “31 000 logements en chantier”

Le programme AADL semble avancer, au regard des multiples projets de construction lancés à travers le territoire national.

Sur les 230 000 logements prévus, les travaux de réalisation de 30 000 logements sont déjà lancés à Alger. “Les principaux sites concernés sont Djnane Sfari (Birkhadem), Ouled Fayet (14 000 logements au total) et Sidi Abdallah (17 000 logements)”, indique l’association Amel 2001, représentant les souscripteurs de 2001 et 2002. Sur l’ensemble du territoire national, des sources concordantes indiquent que 80 000 à 100 000 logements AADL sont déjà lancés. A Sétif, les travaux de 5000 logements sont lancés ; à Bouinan (Blida) 5000 logements ; Oran 5000 logements ; Boumerdès 3000 (700 à Boudouaou, 700 à Khemis El-Khechna, 800 à Bordj Menaiel, 800 à Boumerdès) ; 2000 à Mostaganem ; 1500 à Sidi Bel-Abbès…La priorité dans l’affectation des 230 000 logements ira aux postulants de 2001 et 2002, insiste la direction de l’AADL. Les candidats éligibles sont au nombre de 50 000 : 37 000 inscrits en 2001, 13 000 inscrits en 2002.
On en est aux convocations pour le retrait de l’ordre de versement, au rythme de 1000 par jour : 500 pour les souscripteurs de 2001 et 500 pour les souscripteurs de 2002. “37 000 convocations sont prêtes”, a indiqué une source proche de l’AADL. Cette opération sera achevée fin mars pour les souscripteurs de 2001, en avril pour les souscripteurs de 2002. On en est aux convocations de ceux inscrits en septembre 2001. “La date butoir pour le paiement de la première tranche concernant les souscripteurs de 2001 et 2002 est fixée à fin avril 2014. Les veuves seront convoquées une fois cette opération achevée. Les souscripteurs qui ont atteint 67 ans et plus verront leurs dossiers rejetés, à moins que leur conjoint ayant au plus 60 ans exerce une activité légale. Pour les souscripteurs 2001 et 2002 exerçant une profession libérale, leur dossier sera étudié au cas par cas”, a indiqué Lyès Benidir, directeur général de l’AADL. Quant au nouveau programme, l’AADL a enregistré 700 000 demandes. On est à l’envoi de l’accusé de réception des dossiers. L’AADL est au rythme de 2000 à 3000 accusés de réception/jour.
Elle a dû renforcer ses effectifs, louer un étage à Bab Ezzouar pour faire face à cette forte demande. Selon une source sûre proche de l’AADL, il faut compter au moins cinq mois pour que le gros de ces nouveaux souscripteurs soit convoqué pour recevoir l’ordre de versement.
Une fois l’opération paiement finalisée en avril pour les souscripteurs de 2001 et 2002, l’AADL va monter en cadence pour traiter les souscripteurs AADL II. Au cas où la demande éligible excède l’offre de 230 000 logements, les pouvoirs publics annonceront un nouveau programme de 150 000 logements dit AADL III, rassure le ministère de l’Habitat. On estime à 400 000 postulants éligibles sur les 700 000 (AADL II). Il faut cependant attendre les réponses du fichier national pour être édifié sur le véritable nombre de demandes éligibles.
Quant à l’achèvement du programme AADL II, les logements seront prêts fin 2015, voire 2016, soit un délai de deux à trois ans, affirment les autorités du secteur.

Source: Liberté 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here