Home Actualité du logement en Algérie AADL AADL à Tizi Ouzou : 20 000 postulants aux logements

AADL à Tizi Ouzou : 20 000 postulants aux logements

0

Le directeur de l’AADL de Tizi Ouzou a annoncé qu’à la fin septembre 2013, l’AADL de Tizi Ouzou a comptabilisé 19 851 postulants et que l’opération des souscripteurs 2001 et 2002 est finalisée. Quant au programme de 2 000 logements AADL, celui-ci est lancé en étude et réalisation. C’est ce qui ressort, en partie, de la séance de travail consacrée au secteur du logement dans la région. La rencontre a été présidée par le wali de Tizi Ouzou, Abdelkader Bouazghi et s’est tenue en présence des directeurs du logement et des équipements publics, de l’urbanisme de l’architecture et de la construction, des ressources en eau, de l’énergie et des mines, des travaux publics, de la programmation et du suivi budgétaire, de la règlementation et des affaires générales, des services agricoles, de la conservation foncière des domaines, du cadastre, de l’OPGI, de l’agence foncière de la wilaya, de l’ENPI (Ex EPLP) de l’AADL, de la SONELGAZ, de l’Algérienne des eaux, de l’ONA et des chefs de daïras. Ce rendez-vous entre les différents responsables a permis de faire le point sur l’examen de la situation des logements achevés ou nouvellement attribués tous segments confondus et connaissant des contraintes dans les raccordements aux différents réseaux. Le wali a insisté à ce que la séance soit exclusivement axée sur les logements non encore viabilisés auxquels la wilaya accorde un intérêt particulier et qui relèvent des secteurs de l’OPGI, de l’agence foncière ainsi que l’examen du programme 2 000 logements de l’AADL. Selon les informations obtenues auprès de la cellule de communication de la wilaya à la fin de la rencontre, le directeur de l’OPGI a affirmé disposer à son actif de 19 975 logements dont le nombre réceptionné au 28 janvier 2014 est de 495. Ce responsable a énuméré, par localité, les logements habités disposant de problèmes de raccordements aux différents réseaux (eau, gaz, électricité et assainissement). Après quoi, le premier magistrat de la wilaya a insisté à ce que des solutions soient dégagées séance tenante pour l’ensemble des problèmes de réseaux soulevés à travers les daïras en invitant les directeurs de l’urbanisme et de la construction ainsi que celui des ressources en eau à apporter leur contribution technique et financière. «Le wali a aussi insisté à ce que dès la semaine prochaine, une commission soit mise sur pied et composée des différentes directions concernées de la wilaya, en vue de l’identification en collaboration avec les chefs de daïra et les présidents d’APC des travaux à réaliser à travers les différentes daïras concernées de la wilaya et ce, pour dégager l’enveloppe financière nécessaire pour les travaux liés au raccordement des logements réceptionnés aux différents réseaux», précise en outre la cellule de communication. Cette dernière ajoute : «S’agissant des travaux de raccordement aux réseaux des logements dans certaines daïras ne nécessitant pas de grands moyens, le wali a invité les chefs de daïras à prendre en charge les travaux à l’échelle locale en coordination avec les APC, la DUC et la DRE après des sorties sur site». Abdelkader Bouazghi a demandé au directeur de la SONELGAZ de procéder aux raccordements des nouvelles cités aux réseaux gaz et électricité juste après signature d’un engagement par l’OPGI en attendant le payement des devis. «S’agissant des impacts à prendre en charge au niveau des anciennes cités, le wali a instruit le secrétaire général de la wilaya ainsi que le directeur de l’administration locale à recenser tous les impacts en vue de leurs prises en charge», indique-t-on. Lors de la séance, le problème de logements non lancés faute de terrains devant servir d’assiettes à ces derniers au niveau de certaines localités, notamment à Azazga pour 500 logements, Tizi-Gheniff pour 200 logement et Aghribs pour 240 logements a été soulevé par le wali. Celui-ci a demandé aux chefs de daïras concernés ainsi qu’au DLEP à trouver des solutions à compter du dimanche 2 février 2014 en collaboration avec les présidents d’APC en insistant sur l’instauration d’une coordination entre les différents partenaires de la wilaya. « Une commission, composée de représentants des organismes habilités, se déplacera aux daïras concernées par les contraintes de terrains afin de trouver des solutions, notamment pour les ouvertures d’accès. Le wali a instruit le chef de la daïra des Ouadhias à finaliser la procédure afférente à l’acquisition du terrain devant abriter l’hôpital 60 lits de Ouadhias afin de procéder à la pose de sa première pierre au courant de la semaine à venir», apprend-on également. Notons qu’une réunion de coordination avec l’ensemble des organismes tributaires de la SONELGAZ est programmée pour jeudi prochain en présence des chefs de daïras afin d’arrêter une démarche visant à lever les contraintes que ces derniers auront à recenser.

 

Source : lecourrier d’Algérie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here