Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, en visite samedi sur le chantier de la Grande Mosquée d’Alger, a affirmé que les souscripteurs au projet AADL 2001/2002 recevront leur préaffectation à partir de décembre prochain.

Le même ministre a donné quelques semaines plus tôt une autre échéance, en indiquant, dans une déclaration reprise par l’APS, que quelque 53 000 décisions de préaffectation seront remises d’«ici décembre 2015» aux souscripteurs des programmes AADL, notamment ceux de 2001 et 2002. «D’ici  la fin de l’année, nous remettrons au moins 40 000 à 45 000 décisions de préaffectation aux souscripteurs AADL.

Nous pouvons également donner au minimum entre 7000 et 8000 décisions de préaffectation à ceux du LPP», a promis M. Tebboune, lors d’une visite d’inspection de chantiers de réalisation de logements à Alger à la mi-juillet. Les souscripteurs, ne pouvant avoir de telles informations directement au niveau des services de l’agence dont l’accès leur est interdit , sont réduits à suivre les déclarations parfois «approximatives» et contradictoires des responsables de l’Habitat, à leur tête le ministre Tebboune.

Maîtrisant les arcanes d’un secteur difficile, M. Tebboune, qui a repris du service, s’efforce de rassurer les souscripteurs qui attendent leurs clefs depuis plusieurs années. Le ministre, conscient des retards dans la réalisation des projets, a indiqué que la livraison des logements se fera à partir de l’année prochaine. «La remise des clefs se fera au fur et à mesure de la réception des sites en construction (AADL/LPP), à partir de janvier 2016», s’est contenté d’assurer le ministre Tebboune, qui a informé également sur le paiement de la deuxième tranche dans le programme AADL 2 (2013) que les souscripteurs pourraient être convoqués à le faire à partir de septembre prochain.

Le ministère n’a pas arrêté, là aussi, les critères à adopter dans le classement des souscripteurs. «Actuellement, il y a deux commissions qui travaillent pour arrêter un classement et savoir qui est le premier, qui est le deuxième et qui est le troisième. Il faut trouver des critères qui soient acceptés par tout le monde dans la transparence», a-t-il dit en énumérant quelques critères comme l’actualisation des dossiers, le paiement…

Une fois les critères établis et le classement effectué, le ministère de l’Habitat compte inviter, via internet, les souscripteurs de l’AADL 2 à remplir une fiche de vœux pour mentionner les sites où ils veulent résider, en les classant suivant leur propre priorité.

Outre les logements restants de son programme de 230 000 unités, l’AADL prévoit le lancement de 400 000 logements dans le cadre du programme quinquennal 2015-2019. Son plan de charge passe à 630 000 logements avec une moyenne de 105 000 unités à lancer annuellement durant le quinquennat 2015-2019, selon des chiffres du ministère de l’Habitat. Jusqu’à fin décembre 2014, sur les 230 000 logements prévus par le programme lancé en 2013, l’AADL n’a pu entamer la réalisation que de 96 000 unités,  dont 76 000 en 2013 et 20 000 en 2014, soit seulement 41% du programme.

Pour réaliser ces objectifs, note-t-on, cet organisme déléguera les Offices de promotion et de gestion immobilière (OPGI) de certaines wilayas pour prendre en charge ces projets du programme location-vente.Nadir Iddir