Des dizaines de souscripteurs aux programmes de logements AADL ont protesté mardi à Aïn Merane pour dénoncer le retard accumulé dans le lancement effectif des travaux de réalisation de 200 logements AADL. Il faut savoir que ce programme date de 2013, date à laquelle les souscripteurs se sont déjà acquittés de leur première tranche puis une seconde fois en 2019. Bravant la chaleur suffocante de cette journée et le risque de contamination au coronavirus, les manifestants se sont rassemblés au niveau même du site qui devait accueillir cet ensemble de logements.

«Nous sommes las d’attendre que les travaux démarrent et on demande aux autorités de la wilaya de prendre en main ce dossier au moment où l’ensemble des 6.000 logements AADL inscrits au niveau de la wilaya ont connu un avancement notable, et pour certains, ils sont déjà attribués à leurs bénéficiaires alors que pour nous, aucun début de travaux n’a été fait », diront les protestataires. Et d’jouter : «Les responsables de l’AADL nous font des promesses depuis longtemps et aujourd’hui ils nous esquivent. Ils ne veulent pas nous recevoir, car ils n’ont aucun argument valable à avancer. La plupart d’entre nous sont des locataires et on en a assez de cette situation. Cela fait plus de 7 ans qu’on attend et l’attente n’a que trop duré ».

 

Le quotidien d’oran du 2.7.2020


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site