Selon le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme  et de la Ville, en visite à Batna, «les Algériens préfèrent la formule  location-vente de l’Agence nationale d’amélioration et de développement du logement (AADL)».

La formule location-vente est celle qui répond le mieux aux besoins exprimés par les citoyens algériens en matière d’habitat, a affirmé, hier après-midi à Arris (Batna), le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune. Le ministre a ajouté, à l’entame d’une visite de travail de deux jours dans la wilaya de Batna, que la formule location-vente gérée par l’Agence nationale d’amélioration et de développement du logement (AADL) est aujourd’hui «celle que les Algériens préfèrent et se voit, de ce fait, promise à un bel avenir».

Grâce au caractère «très important et ambitieux» du programme mis en œuvre par l’Etat dans le cadre de cette formule, seuls 5 à 10% des demandes n’ont pas été satisfaites pour des «raisons objectives», a encore souligné M. Tebboune, précisant que 630 000 unités, dont 230 000 au titre de l’ancien programme, ont été inscrites en attendant la poursuite du programme AADL «en fonction des possibilités de l’Etat».

Le ministre s’est enquis, à Arris, de l’avancement des travaux de construction de 480 logements publics locatifs (LPL), avant d’inspecter un chantier de 730 logements promotionnels aidés (LPA). Il a également posé la première pierre symbolique d’un ensemble de 300 LPL puis inspecté 50 logements ruraux groupés où des fellahs ont sollicité une augmentation de l’aide de l’Etat à l’habitat rural, actuellement de 700 000 DA, vu le caractère montagneux et difficile de la région.

M. Tebboune, leur rappelant que les VRD (voirie et réseaux divers) et le terrain d’assiette étaient pris en charge par les pouvoirs publics, s’est toutefois engagé à soumettre cette question aux instances concernées du pays. Le ministre, qui poursuivra sa visite de travail aujourd’hui, inaugurera une usine de dalles de sol à Fesdis et lancera un projet de réalisation de 800 LPL, avant d’inspecter plusieurs projets relevant de son secteur au nouveau pôle urbain de Hamla.

APS