On a été surpris hier par l’appel d’un citoyen. Le monsieur ne demandait qu’à renoncer à son logement Aadl. La raison? C’est qu’il a déjà acquis un logement social en deuxième main (comme c’est la pratique chez plusieurs souscripteurs Aadl). «J’ai acheté en deuxième main ce logement social en 1996 auprès d’un bénéficiaire. J’ai l’acte notarié, mais les papiers officiels n’ont pas encore été régularisés au niveau de l’APC. Entre-temps j’ai postulé pour un logement Aadl en 2001, j’ai réactualisé le dossier en 2014 et il a été accepté, j’ai payé la première tranche en attendant la deuxième…», explique ce citoyen qui décide de renoncer à ce logement, le remettre aux soins du département concerné pour peu que les papiers de son logement social soient définitivement régularisés à l’APC de Bab Ezzouar. C’est ce qui s’appelle un acte de citoyen…
Bravo cher Monsieur.

 

L’expressiondz du 23 Juillet 2015


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site