Le décret qui vient d’être publié au JO autorisant les bénéficiaires de la formule Aadl de payer par anticipation la totalité du prix du logement a suscité de nombreuses réactions. Et de faux espoirs car beaucoup ont lié cette anticipation à l’imminence de la délivrance de l’acte de propriété. Ce qui est loin d’être le cas pour une raison simple, l’Aadl fait face à des complications de procédures sur de nombreux sites. Absence de permis de construire, assiettes litigieuses, etc. Beaucoup de cités, déja livrées, sont ainsi des constructions «illicites» et attendent toujours une régularisation administrative. Le décret autorise seulement le paiement. L’acte de propriété est une toute autre chose qui n’est pas encore à l’ordre du jour.

 

L’expression


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site