L’administration des douanes a annoncé, samedi, la diminution des importations de l’Algérie des voitures en 2013 pour la première fois depuis plus de 10 ans. Le Centre national de l’information et des statistiques des douanes a révélé dans un résultat final officiel, que les importations de voitures ont chuté de 8,4% du nombre de véhicules et de 3,5% en termes de la facture des importations, qui a atteint 7,3 milliards de dollars comparativement à 7,6 milliards de dollars en 2012.

En effet, le Bureau central des statistiques a également expliqué que le nombre de véhicules utilitaires et touristiques importés l’année dernière a atteint 554 269 unités pour 605 312 unités en 2012, qui était considéré comme un record, par rapport aux chiffres de la période entre 2002 et 2011.
En vertu de la loi de finances de 2014, les entreprises ont été empêché de représenter plus d’une marque, et les concessionnaires de voitures ont été obligé d’initier un investissement intérieur en trois ans, à compter de cette année, sous peine de retrait de la licence en cas de refus, que ce soit dans l’ industrie ou des services connexes avec l’activité du secteur. D’autre part, les importations des personnes ont atteint au cours de la période de référence, 24 293 unités contre 27 675 unités en 2012, où le taux des importations de voitures a diminué de 707 millions de dollars à 686 millions de dollars.
Par ailleurs, l’association des concessionnaires d’automobiles en Algérie prévoit la suite de la baisse des importations de voitures au cours de l’année en cours en raison d’un grand inventaire de l’année dernière, et la réorientation de la consommation des ménages vers le secteur de l’immobilier après que le gouvernement ait soulevé le programme “AADL” et accélérer le rythme de la livraison de logements.
En contrepartie de ces données, le ministre des Transports, Amar Ghoul, a déclaré que le nombre de véhicules en Algérie de toutes marques a atteint 8 millions de véhicules fin 2013, confirmant le cours de 4 millions de véhicules par jour dans la capitale, et les régions voisines, alors que les routes de la capitale, ne peut accommoder plus de 100 000 voitures par jour.
Les concessionnaires d’automobiles ont commencé l’application des réductions substantielles sur les prix des voitures dans une tentative de réduire la baisse des ventes, où les réductions de quelques marques ont atteint 10% du prix d’origine.
Echourouk online

Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site