L’autre dossier «brûlant» du secteur est évidemment le programme de l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL). Après la première phase de lancement via internet, qui a abouti à l’enregistrement de quelque 900 000 demandes, dont 630 000 jugés éligibles, l’heure est à la réception des dossiers des souscripteurs. «Ce sont 150 000 dossiers qui ont d’ores et déjà été envoyés par courrier à l’échelle nationale», affirme Elias Benidir, directeur général de l’AADL. «Afin de faire face à cette charge, nous avons effectué 70 recrutements supplémentaires pour le traitement de ces courriers. Renfort qui va progressivement augmenter pour atteindre les 140 employés supplémentaires», ajoute-t-il. 2000 à 3000 accusés de réception sont fait quotidiennement, qui seront par la suite redistribués aux citoyens par la poste elle-même, explique M. Benidir, estimant à 15 600 le nombre de «reçus» restitués aux demandeurs. A quand les convocations pour les premiers versements ? Ce n’est, semble-t-il, pas demain la veille. Car il faudra d’abord que les services concernés «en finissent» avec les inscrits aux programmes AADL de 2001/2002. «Ils sont 30 000 à l’échelle nationale à avoir reçu leur ordre de versement», précise le directeur général de l’AADL. Et ce, sur un total de plus de 100 000 souscripteurs…

 

Elwatan

Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site