CONSTANTINE– Quarante pour cent (40%) des bénéficiaires de logements de type locationvente (AADL) déjà distribués à travers les différentes wilayas du pays ont reçu leurs actes de propriété, a annoncé mercredi à Constantine le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Beldjoud.

Dans un point de presse à l’issue d’une visite de travail dans cette wilaya, le ministre faisant état de difficultés en rapport avec la propriété du foncier dans certains sites, a affirmé que “les efforts se poursuivent pour régulariser cette question et permettre la délivrance des actes de propriétés à tous les bénéficiaires concernés”.

“Compte tenue de la demande enregistrée pour ce type de logement (AADL), la priorité de l’Etat était de lancer les programmes inscrits dans ce cadre”, a expliqué M. Beldjoud, affirmant que de concert avec l’agence nationale d’amélioration et de développement du logement (AADL), les pouvoirs publics s’attèlent à régulariser les actes de propriété pour tous les bénéficiaires de logements déjà distribués et dont la totalité du prix du logement a été payé.

Un programme conséquent de 560.000 logements AADL est en voie de réalisation à l’échelle nationale, ce qui va permettre de répondre au maximum des demandes exprimées en la matière, a affirmé encore le ministre, rappelant que l’Etat veille à la concrétisation de ce programme à travers la mobilisation des budgets nécessaires et le suivi également.

A ce titre, le ministre soulignant  que des commissions avaient été dépêchées dans toutes les wilayas pour veiller sur la qualité des travaux de construction de logements, a précisé que cette mesure a donné des “résultats positifs” et qu’un état des lieux sur l’activité de ces commissions sera “prochainement” présenté pour permettre aux responsables concernés d’apporter les rectifications nécessaires.

Rappelant l’attribution des prérogatives de suivi des projets AADL à l’organisme national de contrôle technique de la construction (CTC), le ministre a appelé la société civile à s’impliquer dans le processus de contrôle, et de suivi des chantiers de logements pour permettre “une meilleure qualité des travaux et éviter tout éventuels dépassement”.

Evoquant le retard enregistré dans la réception de certains programmes de logements sociaux participatifs (LSP) et promotionnels aidés (LPA), le ministre qui a affirmé que les efforts étaient en cours de concert avec les autorités locales pour trouver les solutions aux contraintes soulevées, a indiqué que des instructions ont été données pour un meilleur encadrement du nouveau programme LPA (120.000 unités à l’échelle nationale) en intégrant des mesures permettant d’éviter les problèmes soulevés “en cas du décès du promoteur, son emprisonnement ou en cas d’augmentation des coûts du logement entre autres”.

Les programmes de logements lancés par l’Etat avancent à un rythme “régulier” et “sans difficulté” à travers le territoire national, a affirmé le ministre, précisant que chaque mois des quotas de logements sont distribués, citant à titre d’exemple la distribution en juillet 2019 de 66.000 unités de diverses formules à l’échelle nationale et la prochaine distribution (durant le mois d’août) d’un programme “conséquent” de logement.

Source : APS du Mercredi, 31 Juillet 201