Nombreuses ont été les opérations de relogements qui ont été lancées l’année passée, 2022. Les bilans font état du recasement de plusieurs milliers de familles qui ont été relogées dans le cadre de la formule du relogement, notamment de la formule à points aussi bien dans la daïra d’Oran que dans plusieurs communes de la wilaya. L’attribution de ces habitations sociales de ce type, à points, a raflé la grande part. Les services en charge de cette question font état de l’attribution de pas moins de 6.331 sur les 15.071 logements publics locatifs. Trois sites ont abrité ces habitations. Il s’agit de Oued Tlélat qui s’est taillé la part du lion en domiciliant 3.431, la localité d’Aïn El Beïda dans la commune d’Es Senia avec 2.000 et le quartier El-Barki au chef-lieu de wilaya avec 900 habitations. Une lacune liée au foncier a été relevée. Le chef de service logement à la direction locale du logement, Soudani Noureddine, a fait savoir que «le retard dans la distribution des logements de la formule à points est dû principalement à l’indisponibilité d’assiettes foncières dans la daïra d’Oran», soulignant que ce fait a «contraint les autorités locales à implanter ces projets au niveau du nouveau pôle urbain de Oued Tlélat et dans la localité d’Aïn El Beïda». Il a ajouté que «d’autres quotas de logements publics locatifs seront distribués dans les prochaines années aux titulaires de dossiers à points de la daïra d’Oran, afin de répondre aux demandes enregistrées dans les nouveaux pôles urbains». Il s’agit, selon la même source,, dans la commune de Oued Tlélat ou dans celle de Bir El-Djir. Le même responsable a indiqué que «les plus importantes opérations de relogement enregistrées dans la wilaya d’Oran en 2022, le responsable a cité celle ayant bénéficié à 1.111 familles résidant dans la cité 500 Logements «Batimate Talyan» dans le quartier d’Es-Seddikia», expliquant que «ces familles ont été relogées au niveau du site 1.201 logements publics locatifs situés dans le quartier Pépinière dans la commune de Bir El-Djir». Le nouveau site d’habitations est composé d’immeubles de 5 à 9 étages. Il est doté de toutes les commodités, dont des espaces verts et des aires de jeu. Le même responsable a rappelé que «ce projet a accusé un retard dû, notamment à la résiliation de contrats avec deux entreprises et leur remplacement par sept entrepreneurs pour accélérer le rythme de réalisation des travaux, en renforçant les chantiers et en travaillant 24 heures sur 24, afin de livrer les logements dans les délais impartis». Dans un autre registre, l’éradication des bidonvilles dans la wilaya d’Oran, s’est soldée par le relogement de 1.087 familles ayant occupé, des années durant, le bidonville géant de Cumo et 665 autres familles au bidonville de Sobika dans la commune d’Es-Senia.Les heureux bénéficiaires ont été attributaires des logements publics locatifs de type F3 à Bethioua et Oued Tlélat. Il a également été procédé au relogement de 117 familles qui squattaient le bidonville «placette» dans la commune d’Es-Senia, de 27 familles du bidonville Emir Abdelkader à Es-Seddikia et 178 familles à Douar El Flalis en face du complexe olympique Hadefi Miloud dans la commune de Bir El-Djir, dans des logements décents au niveau des deux pôles urbains de Belgaïd à Bir El-Djir et Oued Tlélat. Les autorités locales avaient fait état de préparatifs en cours pour le relogement des habitants de 34 immeubles précaires au niveau du chef-lieu de wilaya, afin de récupérer des assiettes foncières pour créer des espaces de loisirs. L’opération distribution de logements au cours de l’année 2022 a également concerné d’autres formules, comme la location-vente (Aadl), le logement promotionnel aidé, LPA et l’habitat rural, totalisant plus de 3.700 logements. 3.025 logements de type location-vente qui ont été distribués au niveau du nouveau pôle urbain Ahmed-Zabana dans la commune de Misserghine, ce site abrite 32.000 logements, et 461 LPA.La plupart sont situés dans le pôle urbain de Belgaïd dans la commune de Bir El-Djir et dans la commune de Gdyel, en plus de 241 aides à l’habitat rural. À cela s’ajoutent pas moins de 3.500 logements Aadl qui seront réalisés prochainement au nouveau pôle urbain Ahmed-Zabana. Les entreprises de réalisation ont été désignées, les chantiers installés et les délais fixés à 24 mois au plus tard, a-t-on indiqué, en attendant la réalisation, le lancement prochain des travaux de réalisation de 200 logements de type promotionnel aidé (participatifs) dans la commune d’Es-Senia. Une assiette foncière d’une superficie de plus de 17 hectares a été récupérée à cet effet suite au relogement des habitants du bidonville du «Cumo» à Bethioua, à l’extrême Est d’Oran. Les études sont en cours et le projet sera réalisé par l’Office de promotion et de gestion immobilière Opgi) et l’Agence immobilière. Par ailleurs, un projet de réalisation de 4.500 logements promotionnels aidés a été lancé après la levée du gel.

Source : l’expressiondz