Mardi 18 août, les services de Sonelgaz d’Es-Sénia devaient désigner les entreprises qui se chargeront d’effectuer les travaux de raccordement en électricité et gaz dans un délai de 20 jours pour laisser place aux travaux d’aménagement extérieurs qui seront confiés à l’Office de gestion et de promotion immobilière (OPGI) sur le «site numéro deux» du projet des 2500 logements sociaux du nouveau pôle urbain de Oued Tlélat. Les aménagements urbains concernent l’éclairage public, le revêtement des routes, etc.

La décision a été prise dimanche lors d’une réunion de la wilaya consacrée entièrement au logement. Le nouveau pôle urbain de Oued Tlelat a concerné en tout la réalisation de 8000 logements sociaux et les autorités voudraient que le «site numéro deux» en question soit livré définitivement dans les plus brefs délais afin de procéder à la distribution des logements dont justement une partie est réservée aux résidants du site d’habitat précaire illicite (fawdaoui) de la Sebkha de Sidi Chahmi, apprend-on dans un compte rendu de cette réunion. Toujours concernant le même projet des 2500 logements, mais cette fois en qui concerne le «site numéro un», il a été demandé à l’OPGI de rattraper le retard concernant la désignation de certaines entreprises chargées de réaliser le réseau d’assainissement.

Il reste le projet des 3000 logements de ce même pôle urbain qui enregistre des avancées remarquables et l’idée retenue a été, là aussi, d’activer davantage le rythme de travail pour pouvoir ensuite procéder à la distribution des logements le plutôt possible.

La réunion a concerné également le suivi des autres projets de logements éparpillés sur l’ensemble du territoire de la wilaya, à l’exemple des 1201 logements sociaux réservés aux habitants du site dit «Batimat Talian» situé à Es-Sedikia. Un site en préfabriqué, dont le terrain sera récupéré pour abriter d’autres projets d’utilité publique. Il s’agit également des 1000 logements de Ben Fréha, des 700 et 350 logements de Misserghine, des 500 logements de Bousfer.

Il est aussi question de procéder très rapidement à l’installation des entreprises choisies récemment pour les 1300 logements d’El Mohgoun ou des 300 logements de Aïn el Turck.

Hormis ce qui reste des projets de type LSP ou LPA implantés dans plusieurs localités, le suivi concerne aussi et par ailleurs les projets de logements de type AADL du nouveau pôle urbain Ahmed Zabana de Misserghine avec, pour ce cas précis, le souci de respecter les délais prévus pour la distribution de 5 000 logements de ce type.

elwatan 19 AOÛT 2020