Des dizaines de souscripteurs AADL, dans la wilaya de Boumerdès, ont protesté, hier, contre le retard mis dans la réalisation de leurs logements.

Ils se sont rassemblés devant le siège de l’agence locale de Boumerdès pour attirer l’attention des responsables quant à ce retard qui ne dit pas son nom. «Nous attendons depuis 15 ans nos logements mais en vain», martèle un manifestant qui, comme tous ses concitoyens, espère habiter le logement promis en 2001 et 2002. En tout, trois sites AADL sont implantés, notamment, à Bordj Ménaïel, Khemis El Khechna et Boumerdès avec un quota de pas moins de 7000 logements. Les postulants dépassent largement le nombre d’unités. Ils sont près de 12 000 souscripteurs. Selon une source proche du dossier, l’agence locale s’apprête à délivrer près d’un millier de logements avant la fin de l’année en cours. 1500 logements à Bordj Ménaïel dont le projet est en cours, 300 autres au Figuier alors que pas moins de 700 logements sont en cours d’achèvement à Khemis El Khechna. Certains manifestants, notamment ceux qui ont versé la somme de 270 000 DA, craignent ne pas figurer dans la liste des bénéficiaires, surtout après avoir su qu’une sélection sera entamée pour l’octroi des logements. Pour faire face à la forte demande de logements, la wilaya s’est vu offrir un autre quota de 5000 unités. Etant donné que la wilaya connaît un manque en matière de foncier, ces unités ont été réparties sur deux localités, Ouled Moussa et Boudouaou, notamment.

Source: Letemps le 16-10-2016



Commentaires