Le Ministre du Logement et de l’Urbanisme et de la ville, Abdelmajid Taboun, a annoncé de nouvelles mesures pour encourager les investisseurs privés algériens et étrangers à créer des unités pour la réalisation de logements modernes.

Le ministre du Logement et de l’Urbanisme et de la ville, a révélé lors de l’inauguration du 17e Salon international du Bâtiment, des matériaux de construction et des travaux publics « Batimatec 2014 » avec la participation de 1100 exposants  nationaux et étrangers, que l’Etat a mis toutes les facilités et les garanties possibles pour les investisseurs privés qui souhaitent créer des entreprises de bâtiments, et ce,  pour accélérer le  rythme de réalisation, a t-il dit, ajoutant que les facilités comprennent des contrats d’achat garantis pour les entreprises  qui réaliseront des logements  d’une manière industrielle, en soulignant que les contrats sont fixés à 5 ans.

Taboun , a déclaré  que ses services annonceront bientôt le listing des sociétés nationales et étrangères intéressées  dans la réalisation de projets de logements moyens qui varient entre 400 et 2000 logements , une deuxième liste du genre après celle préparée par le ministère de logements l’an dernier pour les entreprises  qui souhaitaient réaliser des ZHUN ,  qui varient entre 2000 et 5.000 unités. Taboun, a souligné que l’objectif est d’accélérer le rythme de réalisation, le moderniser et de contrôler le coût de réalisation, ajoutant que le gouvernement est en train de préparer  le programme du nouveau quinquennat 2015 – 2019 et qui verra le lancement d’un grand nombre de projets de constructions de logements ainsi que celles qui sont en cours dans le cadre de l’actuel quinquennat.

Le ministre de logements, a déclaré que le domaine des moyens de réalisations et les entrées  industrielles du logement, notamment du ciment, a fait un grand pas, ajoutant que la production nationale a dépassé 19 millions de tonnes par an et elle est  en voie de le  doubler à moyen terme, grâce à la réalisation de 7 nouvelles usines publiques et privées et des unités en partenariat avec le Groupe Lafarge.

Taboun, a déclaré que l’importation du ciment ne dépasse pas 2 à 3 millions de tonnes par an pour couvrir les besoins nationaux,  estimé à 21 millions de tonnes actuellement.  Notre interlocuteur prévoit à ce que l’Algérie se transformera à un pays exportateur de ciment au cours du prochain quinquennat.  Et le directeur général de la Lafarge Algérie, a révélé que la société a réussi à doubler la production algérienne de ciment, et ce, en moins de dix ans, ajoutant que la société s’emploie à lancer des solutions appropriées pour la construction, ce qui permettra au gouvernement de réaliser des logements de qualité  moins couteux, en particulier à ceux de la classe moyenne

Source: El Chourouk