Les souscripteurs doivent payer la première tranche fixée à 10%, et dont le montant est de l’ordre de 210 000 DA pour un logement F 3 et 270 000 pour un logement F4.

Les nouveaux souscripteurs au programme location-vente de l’année 2013 sont convoqués, depuis dimanche dernier, à retirer leurs ordres de versement auprès de la direction régionale de l’Agence de développement et d’amélioration du logement AADL. Quelque 500 souscripteurs sont concernés par le versement de cette première tranche fixée à 10% du montant du logement, indique-t-on du côté de l’agence.

Celle-ci est fixée à 210 000 DA pour les logements de type F3, des logements destinés aux familles ne dépassant pas les trois membres, alors qu’elle est de 270 000 DA pour les logements de type F4. Ceux-ci sont réservés aux familles de quatre personnes et plus. La direction régionale de l’AADL a prévu, une fois cette première tranche achevée, l’étude et le traitement des autres dossiers.

Cette action va se faire au fur et à mesure en fonction des résultats de l’enquête menée par ses services, précise-t-on. L’AADL avait procédé, en prévision de cette opération de versement, à une actualisation de tous les dossiers de 2001 et 2002. Sur 6 700 demandeurs, 3 622 dossiers sont retenus après enquête.

La wilaya d’Oran a bénéficié d’un programme de réalisation de 30 000 unités parmi lesquelles un premier quota de 5 000 sur 10 000 de type location-vente a été déjà lancé. Une superficie de 80 hectares a été retenue à Aïn El Beïda pour la réalisation de ce projet pour lequel une entreprise chinoise a été lancée. Ce sont des terres agricoles dont les exploitants ont été expropriés.

Ces logements sont destinés aux souscripteurs des années 2001 et 2002 au programme de la location-vente et aux nouveaux inscrits de l’année 2013. L’AADL compte acquérir une parcelle mitoyenne au premier site des 5 000 logements pour la réalisation du programme restant, soit 5 000 autres unités. Une procédure est entamée pour la régularisation juridique du terrain. L’agence a enregistré quelque 60 000 demandes pour un programme de 10 000 unités.