Le wali, M. Hadjeri Derfouf, a révélé que l’opération de distribution se fera le 27e jour de ce mois sacré.

Lors de sa visite de travail effectuée jeudi dernier, au niveau du nouveau pôle urbain de Bouzaâroura, le wali, M. Hadjeri Derfouf, a révélé que 1150 logements de type AADL seront attribués le 27e jour du mois de Ramadhan afin de mettre fin au calvaire des souscripteurs qui ont trop attendu la réalisation de ces logements. Il fera aussi savoir que 1500 autres logements de type LPL ont été affectés aux 754 familles habitant des vieilles bâtisses menaçant ruine de la ville de Skikda et à 411 familles occupant les habitats précaires au niveau de 13 sites du tissu urbain au centre-ville de Skikda. Le wali fera aussi savoir que 300 logements seront attribués aux occupants des habitats précaires des cités Salah-Chebel et Laârayas se trouvant dans la commune de Filfila, en prolongement à l’est de Skikda.
Le chef de l’exécutif soulignera que ces deux sites sont considérés comme parmi les plus grands bidonvilles dans la commune de Filfila. Le wali a fixé à mercredi prochain pour les bénéficiaires de logements dans le cadre des bâtisses menaçant ruine afin de se présenter à la salle omnisports des Frères-Bouchache, pour remplir les formulaires de déclaration sur l’honneur émargés par les services concernés de l’APC qui seront mobilisés sur place. Le même lieu a été désigné pour la même procédure au profit des bénéficiaires des habitations précaires du centre-ville pour le mercredi 22 mai.
Lors de cette visite de travail pour suivre l’état d’avancement des travaux des autres logements prévus à la distribution pour le 5 juillet prochain, M. Derfouf a pris certaines mesures pour accélérer les travaux, particulièrement ceux en relation avec les VRD tout en instruisant les opérateurs sur place à effectuer les essais nécessaires, notamment les réseaux d’AEP, de l’électricité et du gaz.
Ces instructions ont été données devant des citoyens représentant les bénéficiaires de ces logements. Le wali a aussi instruit les concernés à respecter le délai imparti pour la réception de la station mobile d’épuration des eaux usées en réalisation sur ce site. Par ailleurs, des habitants du bidonville de Laârayas, dans la commune de Filfila, sont sortis dans la rue durant la soirée de jeudi dernier pour signifier leur colère quant au petit quota attribué aux habitants de ce site. Des protestataires nous expliqueront que le nombre de 300 logements attribués est considéré comme insignifiant pour environ 800 familles qui habitent ce seul site et qui postulent à un toit décent.
Les tentatives du P/APC et du chef de la daïra de raisonner les habitants en colère ont été vaines et ont été obligés de quitter les lieux face aux cris de “dégage”, des habitants en colère.

Source: LIBERTE du 12/05/2019