ALGER  – L’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL) a décidé de radier 490 souscripteurs au programme de location-vente “AADL2” pour avoir déjà bénéficié de logements sociaux, a indiqué le ministère

de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville dans un communiqué. Lors d’une visite inopinée effectuée sur des chantiers dans la commune d’Ouled Fayet (Alger), le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville, Abdelmadjid Tebboune, a donné l’ordre de la radiation de 490 souscripteurs au programme AADL2 au motif qu’ils ont déjà accédé à des logements sociaux lors des dernières opérations de relogements dans la capitale.

Par ailleurs, la wilaya d’Alger a traduit en justice 79 bénéficiaires de logements sociaux pour avoir présenté des dossiers falsifiés, a indiqué la même source. Au cours de cette visite, qui a englobé également les chantiers de l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI), le ministre a souligné la nécessité pour les opérateurs engagés dans les différents projets d’accélérer la cadence de réalisation pour livrer les projets dans les délais impartis.

Selon le communiqué, M. Tebboune n’a pas manqué d’exprimer sa désapprobation voire sa “colère” devant les procédés de construction et a demandé qu’ils soient améliorés.

 

APS