«Le printemps du logement!» C’est ainsi que s’est exclamé un citoyen lors de la remise des clés aux 962 bénéficiaires dans le cadre du programme Aadl 2001.

L’épisode «Aadl1» s’achèvera d’ici mars prochain maximum. Une nouvelle qui fera certainement le bonheur des centaines de milliers de familles qui attendaient une issue favorable à leurs dossiers dans les programmes location-vente 2001 et 2002. Cette nouvelle a été annoncée hier par le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Abdelmadjid Tebboune, lors de la cérémonie de remise des clés aux 962 souscripteurs de la commune de Hraoua, qui a eu lieu au complexe olympique Mohamed Boudiaf à Alger. «Avec la distribution prochaine des 600 logements restants aux souscripteurs de la commune de Draria et de Jolie vue à Kouba, on aura achevé définitivement le programme location-vente 2001 et 2002», a affirmé M.Tebboune. Lors de la cérémonie, il a précisé que les 600 unités restantes seront réceptionnées prochainement. «Je me porte garant vis-à-vis des habitants de Jolie vue et Draria qu’ils vont avoir les clés de leurs logements dans les délais», a déclaré le ministre. Il a tout de même conseillé les futurs habitants que la protection de l’environnement de ces habitations est devenue désormais la leur. «C’est à vous maintenant de maintenir l’entretien de vos quartiers», a-t-il ajouté. Pour sa part, le directeur général de l’Aadl, Elias Benidir a précisé que les 341 logements dans la commune de Draria et les 261 logements à Kouba, plus précisément à Jolie, vue seront réceptionnés d’ici trois mois maximum.
«Toutes les personnes qui ont procédé au payement en 2001, recevront leurs logements. Concernant ceux qui ont actualisé leur dossier, ces derniers recevront leur logement l’année prochaine», a indiqué M.Benidir. Pour ce qui est du montant de la première tranche à payer, le DG de l’Aadl a avancé que «la première tranche a atteint les 35.000 DA hors de versement donné, et 25.000 DA exécutés». Il a, néanmoins, annoncé que 5000 souscripteurs ne se sont pas encore présentés pour payer. Concernant l’opération d’actualisation des dossiers, M.Benidir a indiqué qu’ «elle prendra fin d’ici le premier semestre de l’année en cours». Evoquant les nouveaux souscripteurs, le même responsable a affirmé que la date butoir pour l’envoi des dossiers de ces derniers n’est pas à l’ordre du jour. «Il faut que tout le monde envoie son dossier pour qu’on puisse déterminer la véritable demande», a-t-il justifié. Selon M.Benidir, «sur 130.000 dossiers reçus, 30.000 ont été traités». Un chiffre qui oblige le responsable à doubler la cadence pour accélérer le traitement de tous les dossiers dans les délais. «On a recruté de nombreux informaticiens pour augmenter le rythme de traitement de tous les dossiers», a-t-il précisé. Concernant le lancement des chantiers du programme Aadl 2, le responsable de l’Aadl a affirmé que «l’Aadl a lancé sur le territoire national, plus de 10.000 logements et on continuera au fur et à mesure le lancement de tous les chantiers».La crise du logement en Algérie est-elle insoluble? A en croire le ministre de l’Habitat, la réponse serait non. M.Tebboune a indiqué, il y a quelques jours, que la crise de logement pourrait être atténuée durant le prochain quinquennat grâce au nombre important de logements qui seront réceptionnés dans le cadre de l’actuel programme. «Les chiffres du fichier national des demandeurs de logements révèlent que l’Algérie connaîtra, après réception des projets de réalisation de logements en cours, un déficit de près de 720.000 logements, un chiffre appelé à être revu à la baisse», a indiqué M.Tebboune. Il s’est engagé à accélérer le rythme de remise des logements. Il compte délivrer 300.000 unités en 2014 contre 248.000 en 2013, un chiffre record si le ministère venait à l’atteindre. Les donnes du ministère de l’Habitat indiquent que le nombre de logements lancés dans le cadre de ce quinquennat (2010-2014) a atteint 1 898.314 unités sur 2.228.361 logements programmés, soit un taux d’avancement de 85%. Plus de 414 milliards DA ont été consommés en 2013 pour la réalisation de ces projets, ce qui augmente le chiffre global des affectations consacrées au secteur à plus de 1194 milliards DA depuis le lancement du programme quinquennal (2010-2014).

 

L’expression