« Le nombre des souscripteurs au programme AADL2 a atteint 765.000 demandeurs et tous ont reçu une réponse», a affirmé hier le directeur général de l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL), M. Lyès Benidir, au micro de la Chaîne III de la radio nationale.

S’agissant des souscripteurs retenus pour le programme 2001 après une attente qui aura duré une dizaine d’années, l’AADL a envoyé jusqu’à présent 35.000 ordres de versement aux bénéficiaires », a assuré M. Lyès Benidir en ajoutant que « d’autres ordres de versement seront envoyés dans un mois pour les bénéficiaires du programme 2002 ». L’invité de la radio a également expliqué que les intéressés seront convoqués sur rendez-vous en fonction de l’ordre chronologique de dépôt de leurs dossiers initiaux. Les citoyens concernés par cette opération devront se présenter à leur rendez-vous munis d’un certificat de résidence, d’un extrait d’acte de mariage pour les mariés, et d’un acte de naissance n° 12 datant tout de moins d’un mois, avait auparavant précisé l’AADL dans un communiqué à l’adresse des souscripteurs. Ils devront également se « munir de la dernière fiche de paie et enfin d’une déclaration sur l’honneur qu’ils n’ont pas bénéficié d’un logement depuis la date de dépôt de leur demande», est-il encore précisé dans le même communiqué. La souscription au nouveau programme location-vente « ne sera ouverte qu’après achèvement de l’opération d’actualisation des anciens dossiers », a souligné le DG de l’AADL. «Nous sommes en train de préparer les moyens matériels et administratifs nécessaires pour recevoir les demandeurs de logements, particulièrement les premiers souscripteurs au programme qui seront prioritaires», a-t-il indiqué. Les souscripteurs seront reçus au siège central de l’agence à Saïd Hamdine (Alger) qui sera doté de moyens pour garantir «un bon accueil», a-t-il précisé. «Le traitement des dossiers ne fera aucune distinction de sexe, mais les deux conjoints ne pourront bénéficier que d’un seul logement», a-t-il poursuivi. La moyenne de réception des demandeurs de logements est de 200 à 300 personnes par jour, selon le même responsable qui a souligné que le nombre de souscripteurs au programme AADL entre 2001 et 2005 dont la demande est éligible et non satisfaite est de plus de 142.000 souscripteurs. La relance par les pouvoirs publics de la formule location-vente AADL lancé en 2001 prévoit la réalisation de 150.000 logements de ce type. Le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, M. Abdelmadjid Tebboune, a évoqué la possibilité de réaliser plus que les 150.000 unités prévues pour peu que des assiettes foncières soient dégagées. Le prix du logement AADL sera revu à la hausse et «avoisinerait 3,5 millions de DA et certainement inférieur à 4 millions de DA», selon le premier responsable du secteur. Selon le DG de l’AADL, tous les projets «seront lancés durant l’année 2014»

Source : Le Quotidien d’Oran du 14.01.2014