Campagne présidentielle oblige, les autorités ont procédé hier dans une “zerda” qui n’a pas de nom, à la clôture du fameux programme des 55 000 logements AADL, et ce, il faut bien le souligner, après 14 longues et amères années pour les bénéficiaires. Les derniers heureux/malheureux à recevoir leur décision — mais pas encore les clés, encore moins les logements ! —, les souscripteurs de Draria, ont dû manger leur pain noir et boire le calice jusqu’à la lie ! Ils ont, en effet, assisté ces dernières années, la mort dans l’âme, au détournement de leurs logements au profit d’une certaine clientèle du régime qui s’était “illustrée” dans les dernières élections présidentielles ! Les souscripteurs de Draria disposeront-ils, enfin, oui ou non, de leurs logements avant le 15 avril, comme l’a promis le ministre de l’Habitat ?

Source: Liberté