Un total de 12.606 unités de logements ont été réceptionnées jusqu’ici et ce, depuis 2013. Au moment où 17 mille autres unités de logements, toutes formules confondues, sont en phase de lancement. En sus des 5.000 unités de logements non encore lancées. Le retard est dû, selon les services de la direction du logement de la wilaya de Tébessa, à certaines communes qui n’ont pas arrêté les listes des bénéficiaires, notamment pour ce qui est de l’habitat rural, ou encore à cause de l’attribution des programmes à d’autres entreprises, après la résiliation des contrats, avec d’autres intervenants.

La même source a indiqué le lancement prochain pour la réalisation de 2083 unités de logements ruraux, en attendant la désignation l’entreprise, ainsi que le début des travaux pour la construction de 900 unités de logements locationvente du programme AADL et la désignation des promoteurs immobiliers pour les 840 logements publics aidés (LPA). La direction du logement a révélé que les 1.000 logements publics locatifs, au titre du programme 2014, seront relancés, cela après la révision des procédures administratives, suite à la résiliation du marché avec une société chinoise. Au moment où l’association des souscripteurs AADL continue d’interpeller les autorités sur l’ouverture d’une enquête ministérielle, et des visites d’inspection du wali et de la direction générale d’AADL, concernant les travaux de réalisation de leurs logements, dans la commune de Boulhaf Dyr, projet confié à une société turque, où selon eux plusieurs anomalies ont été constatées sur le chantier, des travaux qui avancent à un bon rythme, mais en l’absence d’un bureau d’études, ajoutent-ils.

Source : Le quotidien d’oran 19.10.2019