Les choses sont en train de prendre du rythme pour la livraison des logements afin de satisfaire une demande croissante.
Pour l’année 2018 ,la wilaya a distribué plus de 28 000 logements , tous types confondus (LPA, AADL, logement rural ; social) , la semaine écoulée , dans la zone urbaine nord à Oujlida , plus 1 300 logements AADL ont été remis à leurs souscripteurs lors d’une cérémonie en présence du chef de l’exécutif et du directeur général de l’AADL. Cette opération rentre dans le cadre des 2 000 logements AADL , le reste , les 716 logements seront remis lors de la fête du 5-Juillet prochain. À ce sujet ,il faut tout juste rappeler que les souscripteurs des logements ont exprimé leur inquiétude au wali ,il y a plus de six mois, ce dernier a rassuré les intéressés à travers les ondes de Radio Tlemcen pour rattraper le retard dû à la révision du fichier national. Une bonne partie du retard a été donc rattrapée, mais il reste encore du boulot, ce qui explique les nombreuses sorties du chef de l’exécutif sur le terrain.
Après Oujlida , ce sont les différentes infrastructures dans la commune de Hennaya ,qui ont été inspectées hier, (les 300 logements AADL). Le stade municipal sera doté d’une tribune de 8 000 places sur instruction du wali, une polyclinique , deux projets en cours de réalisation de logements (60 LPA et 283 unités nouvelles) .
Constatant que le marché couvert n’avait plus sa vocation, le chef de l’exécutif a décidé de mettre cette structure au service des jeunes, en la transformant en salle omnisports ; la même initiative a été prise pour El Koudia. Dans la commune rurale de Zenata, le chef de l’exécutif s’est attardé, notamment, sur les travaux en cours du stade communal, des logements LPL (50+50), et les 116 logements ruraux à Djelaïla. Cette visite de travail s’est achevée dans la commune d’Ouled Riah, qui a bénéficié d’un quota de 80 logements, dans le cadre du rural et de 100 logements LPL.
Il faut tout juste rappeler que l’apport du logement rural a été très bénéfique pour la wilaya de Tlemcen , il a non seulement réduit la demande, mais surtout réduit l’effet de l’exode rural. A moment où le pays traverse une période très sensible, il est rassurant de constater que les institutions de l’Etat continuent de fonctionner le plus normalement du monde.

Source: le Soir d’Algérie du 27/03/2019