Un budget de 100 millions de dinars a été réservé par la wilaya de Constantine pour éradiquer « toutes les habitations précaires érigées sur plusieurs sites de la wilaya, dont les occupants ont été déjà relogés ou le seront incessamment », a indiqué dimanche dernier une source de la Direction de l’urbanisme, de l’architecture et de la construction (DUAC).
Ce budget a été alloué par la wilaya pour mettre « un terme définitif » à un phénomène de plus en plus constaté dans la ville des Ponts, celui de la « réoccupation » des sites précaires dont les familles ont été relogées, a-t-on souligné de même source, affirmant que des instructions « fermes » ont été données pour accélérer l’opération de démolition de tous les sites précaires vidés de leurs occupants.
Les actions de démolition des bidonvilles effectuées jusque-là, au lendemain des opérations de relogement, étaient plutôt « symboliques et inachevées », a-t-on détaillé, précisant que ces sites précaires ont été vite occupés, à nouveau, par des « locataires », devenus demandeurs de logement, et affirmant qu’avec la mobilisation des équipes spécialisées, tout site précaire vidé de ses occupants sera inaccessible, puisque « démoli et nettoyé ». La même source a ajouté que la mobilisation de cette enveloppe financière s’inscrit dans le cadre des efforts locaux visant la récupération des assiettes de terrain, soulignant qu’une cartographie délimitant les frontières exactes de tous les sites précaires dénombrés dans la wilaya a été déjà élaborée pour faciliter l’intervention des équipes mobilisées à cet effet. Dans ce contexte, la même source a indiqué que des entreprises spécialisées seront dépêchées sur les sites ciblés (une cinquantaine répartis à travers toute la wilaya) et procéderont à la démolition « pure et simple » de toutes les habitations précaires. Il s’agit là d’un « aménagement par le néant » qui sera, plus tard, suivi par des opérations de développement qui seront décidées selon le besoin, a-t-on encore indiqué, précisant que des études de réalisation d’espaces verts, d’aires de jeux et de sport étaient en cours pour meubler ces sites.
« L’investissement frauduleux » dans les habitations précaires, dont les occupants ont été relogés, constitue l’une des raisons principales ayant favorisé la persistance du phénomène de l’habitat précaire et la prolongation de la crise du logement social, estiment beaucoup de Constantinois. Dans la wilaya, plusieurs sites précaires au centre-ville et dans la commune d’El Khroub notamment, dont les premiers occupants ont été relogés, ont été réinvestis par d’autres citoyens, a-t-on noté.

source:horizon-dz le 08-08-2016

Annonces immobilières

  • location d’appartement haut standing Oran

    bureau d’affaires chez-vous mets en location un appartement haut standing T4 110m² au 1er etage avec cuisine equipée chauffage central climatisation 3 balcon a hayat regency ( LPP ) oran pour plus d’infos contacter […]

  • Appartement F3 à vendre Oran

    Bureau D affaire “الرحمة” Mets En vent super Appartement type f3 Acté a hai Salam coté hasnaoui 80m² 2façade au 5eme etage dans une cité fermée et gardée […]

  • Location F2 meublé A oran dans une villa

    loue f2 meublé tt confort avec garage dans une villa a bir el djir centre, 35000 da le mois + caution L’article Location F2 meublé A oran dans une villa est apparu en premier sur Annonce immobilière en Algérie. […]

Commentaires