Lancée dimanche dernier, l’opération d’actualisation des dossiers des demandeurs de logements à points auprès des services de l’OPGI de Gambetta est en bonne voie. Plus de 200 demandeurs se sont présentés, le premier jour de cette opération, pour compléter et mettre à jour leurs dossiers, ont indiqué, hier, des sources responsables. La daïra d’Oran avait donné des directives pour que tous les moyens humains soient mobilisés afin de garantir le bon déroulement de cette actualisation des dossiers qui prendra fin le 23 mai prochain. Les demandeurs de logement à points avaient été convoqués et appelés jeudi dernier à se rapprocher du service du logement sis à la rue commandant Hamri dans le quartier de Gambetta pour compléter leurs dossiers. Passé le délai du 23 mai, les dossiers déposés seront rejetés. Ainsi et sur instruction du wali d’Oran, une commission de wilaya chargée des relogements a été installée, en décembre dernier, afin de «dépoussiérer» quelque 80.000 dossiers de demandeurs de logement de la formule dite à points, déposés auprès des daïras de la wilaya, ont précisé des sources proches de la wilaya. Certains dossiers ont été déposés dans les années 70 et d’autres dans les années 80 et 90. C’est dire l’attente de ces milliers de mal-logés. Ces dossiers seront étudiés au cas par cas au niveau de chaque daïra pour élaborer une liste qui sera transmise au wali d’Oran. En effet, des dizaines de mal-logés, de plusieurs quartiers de la ville d’Oran, attendent depuis plus de deux décennies un logement social, notamment dans le cadre de la formule des «points».

La wilaya d’Oran a recensé plus de 80.000 demandes de logements sociaux, a indiqué dernièrement le wali. «Pour évaluer la situation et connaître les vrais besoins, pour une éventuelle prise en charge de ces demandeurs, plusieurs mesures ont été prises», a-t-il souligné. Dans ce sens, une commission de wilaya a été installée pour évaluer et étudier les dossiers. Dans le même cadre, «des commissions composées des chefs de daïra et des présidents des APC et autres services concernés ont lancé des opérations de contrôle et de mise à jour des dossiers», a affirmé M. Mouloud Cherifi. Les postulants seront convoqués au fur et à mesure pour actualiser leurs dossiers. D’autre part et au grand bonheur des ces milliers de postulants, le wali d’Oran a annoncé, il y a quelques semaines, qu’un nouveau quota de LPL sera inscrit en début d’année prochaine. Selon le premier responsable de l’exécutif, ce quota de 6.800 logements sociaux sera destiné à la formule des «points». Des promesses ont été faites il y a quelques années, par un ex-wali d’Oran, pour consacrer un quota spécial de logements socio-locatifs pour les demandeurs de la formule des «points», mais à ce jour, ils n’ont toujours pas été intégrés dans les nombreuses opérations de relogement qu’a connues la wilaya. Certains affirment qu’ils occupent une pièce chez des parents depuis dix ans et ont déposé une demande de logement social depuis plusieurs années et à ce jour, ils n’ont rien vu venir. Ces familles précisent également que la commission d’attribution chargée d’étudier les dossiers des postulants ne s’est jamais penchée sur leur cas, puisque jusqu’à présent, aucun demandeur ayant déposé son dossier, dans les années 90 et bien avant, n’a obtenu un logement.

Source: le Quotidien d’Oran du 27/03/2019