L’OPGI a mis en place un plan d’action visant à récupérer ses créances cumulées auprès des mauvais payeurs, à travers le territoire de la wilaya. Après l’instauration de ces mesures, l’OPGI d’Oran a pu récupérer 35 milliards de centimes. Même si l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) préfère régler, à l’amiable, les arriérés de loyers des locataires, notamment via un paiement par tranches, les créances impayées sont, néanmoins, très importantes.

Les créances impayées de l’OPGI d’Oran ont atteint 75 milliards de centimes. Le premier responsable de l’OPGI Oran a déclaré, il y a quelques jours que sur les 75 milliards de créances, ses services on pu recouvrir près de 50%.

L’OPGI accorde toutes les facilités aux locataires pour les inciter à payer les arriérés de loyers, suivant un calendrier et par tranches. Depuis quelques années l’Office de la promotion et de la gestion immobilière (OPGI) a mis en ligne de mire le recouvrement de ses créances, auprès des locataires : un véritable casse-tête pour les responsables de cette institution étatique. Pourtant, l’institution étatique accorde toutes les facilités aux locataires pour payer leurs redevances, à travers les tranches de remboursement, et selon la durée du retard.

Le traitement des dossiers des locataires «mauvais payeurs» se fait suivant un classement établi au préalable par l’Office. Il y a d’abord la catégorie des locataires qui accumulent un retard de 3 mois de créances impayées, d’autres entre 3 et 6 mois et, enfin, ceux dont les dettes dépassent les 6 mois. Pour la première catégorie, des lettres de rappel ont été adressées à tous les locataires les sommant de se rapprocher des différentes agences pour s’acquitter de leurs redevances. Pour la seconde catégorie, l’OPGI a mis sur pied des équipes de recouvrement dont la mission consiste à empêcher les locataires concernés à dépasser les 6 mois. Pour la dernière catégorie, une dernière mise en demeure leur a été adressée, avant l’intervention de l’huissier de justice et l’entame des procédures d’expulsion. Les mêmes sources affirment que l’opération se poursuit dans le but de renflouer les caisses de l’OPGI, et mettre un terme au laisser-aller et au diktat de certains citoyens qui font fi des lois en vigueur.

En cas de refus, les citoyens concernés vont subir le même sort, et c’est la justice qui tranchera. Notons que la mission de cette institution consiste à relever un triple défi: suivre de près la réalisation des différents projets de logements programmés à travers les différentes régions de la wilaya et tout mettre en œuvre pour récupérer les biens illégalement utilisés ou vendus à des tierces personnes.

Dans ce cadre des procédures judiciaires et extra judiciaires ont été entreprises par la direction de l’Office à l’encontre de ces citoyens, ce qui a décidé la justice à trancher en faveur de l’Office. Des contrats de location ont été annulés. L’Office détient un patrimoine immobilier de 35.267 entre appartements (33.545) et locaux commerciaux (1.772). Pour rappel à Oran, 90% du patrimoine immobilier de l’OPGI est loué. Près de 32.000 logements sociaux sont ainsi proposés à la cession.

Source: Le Quotidien le 05-09-2016

Annonces immobilières

  • VILLA STYLE MAROCAIN

    VILLA 3 ETAGE ET DEUS FACADE FIHA 117 M 5CHAMBRE 2 TOILETTE DEUX DEBARA ET GARAGE POUR DEUX VOITUR FINI TOUS FAYANCE MEME LES CHAMBRE L’article VILLA STYLE MAROCAIN est apparu en premier sur Annonce immobilière en Algérie. […]

  • Location Local Commercial côté Bab Azzoun

    Local très commercial situé dans une ruelle entre Bab Azzoun et la rue de Chartre, à 3 minute de marche de la gare du Métro de Sahat Chouhada et de la mosqué Ketchaoua, superficie 13 m² bien fini avec […]

  • location d’appartement haut standing Oran

    bureau d’affaires chez-vous mets en location un appartement haut standing T4 110m² au 1er etage avec cuisine equipée chauffage central climatisation 3 balcon a hayat regency ( LPP ) oran pour plus d’infos contacter […]

Commentaires