Un imposant rassemblement a été organisé, hier, par les souscripteurs au programme AADL2 devant le siège d’AADL, sis à El Mansourah, pour exprimer leurs inquiétudes face au flou qui entoure la distribution des logements, dont le nombre avoisine les 16.000 à Constantine, selon l’un des manifestants qui nous a contactés dans la matinée d’hier.

« Le sort de ces souscripteurs est incertain, parce qu’ils n’ont aucune information au sujet de la date de remise des clés, une date vaguement avancée ici et là mais sans aucune assurance», dira-t-il, ajoutant que c’est ce qui a poussé les souscripteurs à observer un sit-in devant le siège d’AADL.

«Nous sommes là pour insister auprès des responsables afin de distribuer les logements achevés le plus tôt possible. Presque tous les souscripteurs vivent dans des conditions difficiles, surtout ceux installés dans des maisons loués au prix fort. Et puis, on a attendu, lance-t-il, c’est le moment de nous remettre nos clés».

Les manifestants déplorent le peu d’intérêt montré par les autorités locales par rapport à cette catégorie de logements, alors que les logements sociaux figurent au plus haut de leurs préoccupations.

«Il n’y a qu’à voir les visites régulières du wali sur ces chantiers, avec en face une ou deux visites rapides sur les sites AADL en construction, pour se poser de nombreuses questions», relève-t-on. «Mais, on continuera à frapper aux portes, sait-on jamais que l’une d’entre elles s’ouvre devant nous», nous dira un souscripteur.

Source: le Quotidien d’Oran



Commentaires