Le président a décidé d’offrir les mêmes avantages dont bénéficient les citoyens algériens aux membres de la communauté nationale établie à l’étranger. Cependant, le pays espère aussi voir ses enfants lui retourner la pareille en investissant et en participant à la construction et au développement de l’Algérie.

Le président Abdelaziz Bouteflika tient à préserver la cohésion et l’unité entre tous les Algériens et à affirmer que la patrie garantit les mêmes droits et devoirs à ses enfants. Raison pour laquelle, il insiste auprès de son gouvernement quant à l’application des dernières mesures décidées en faveur de la communauté algérienne à l’étranger. C’est le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, qui l’a affirmé lors de son déplacement, ce week-end en France, en compagnie du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar afin d’expliquer justement les dispositifs arrêtés dans le cadre des mesures décidées par le chef de l’Etat. En fait, le président a décidé d’offrir les mêmes avantages dont bénéficient les citoyens algériens aux membres de la communauté nationale établie à l’étranger que ce soit en matière de logement ou de création d’entreprise. En ce qui concerne le logement, il faut dire que les mesures décidées ont suscité un fort intérêt auprès des membres de la communauté algérienne établie à l’étranger où pour cette première opération pas moins de 16.000 souscripteurs ont été enregistrés. «A ce jour, nous avons enregistré 16.535 souscripteurs à travers les 24 wilayas, dont 13.963 provenant de notre communauté établie en France, soit 84% de la demande», a précisé d’ailleurs Temmar lors d’une rencontre organisée à l’ambassade d’Algérie en France avec des membres de la communauté algérienne. Allant dans le détail, le ministre a expliqué que les 2247 logements, répartis à travers les 24 wilayas, sont en cours de réalisation à différents stades d’avancement, soulignant que l’opération vient d’être généralisée à l’ensemble des wilayas que compte l’Algérie afin d’évaluer la demande qui permettra de monter de nouvelles opérations en fonction des disponibilités foncières et des capacités de l’Entreprise nationale de la promotion immobilière (Enpi). Bonne nouvelle donc pour les Algériens établis à l’étranger qui vont bénéficier de nouveaux chantiers de logements, mais pas seulement. Ces derniers ouvrent droit, au même titre que les nationaux, à un prêt pouvant aller jusqu’à 90% du montant du logement et un taux d’intérêt bonifié de 3%. Pour acquérir leur logement en Algérie, les émigrés n’ont besoin de formuler qu’une simple demande à la condition de ne pas avoir de bien en Algérie. Les Algériens établis sous d’autres cieux ouvrent droit également aux dispositifs existants en matière de création d’entreprises, notamment l’Ansej et la Cnac. Ils sont d’ailleurs, nombreux, selon le ministre du Travail, à avoir procédé à la création d’entreprises en Algérie, donc de l’emploi et de la richesse. Ces derniers bénéficient désormais de l’accompagnement et du financement de leurs projets avec un crédit bancaire qui peut atteindre 70% du montant global et des intérêts bonifiés par l’Etat à 100%. Le délai de remboursement du crédit est entre 3 à 5 ans et peut même aller jusqu’à 10 ans pour des projets dans le sud du pays! Il y a lieu d’indiquer que les dispositifs en place de création d’entreprises sont ouverts et englobent presque 800 secteurs d’activités, même pour les projets innovants. En fait, en offrant autant de facilités à la communauté algérienne établie à l’étranger, l’Algérie tient à assurer l’équité entre l’ensemble des Algériens. C’est d’ailleurs ce qu’avait déclaré le Premier ministre lors de son déplacement en décembre dernier à Paris. Devant des membres de la communauté algérienne, Ahmed Ouyahia avait souligné que ce que fait l’Etat algérien en leur direction est «un devoir qu’il entend améliorer chaque fois que possible». Cependant, le pays espère aussi voir ses enfants lui retourner la pareille en investissant et en participant à la construction et au développement de l’Algérie, notamment en cette période de crise financière où toute création de richesse est la bienvenue. Simplement dit, les Algériens vivant sous d’autres cieux doivent bénéficier de leurs droits, mais ont aussi des devoirs envers la mère patrie. L’appel à la jeunesse de la communauté à venir participer à l’épanouissement de leur pays est lancé. A ces derniers de répondre présents.

source:L’expression

Annonces immobilières

  • location d’appartement haut standing Oran

    bureau d’affaires chez-vous mets en location un appartement haut standing T4 110m² au 1er etage avec cuisine equipée chauffage central climatisation 3 balcon a hayat regency ( LPP ) oran pour plus d’infos contacter […]

  • Appartement F3 à vendre Oran

    Bureau D affaire “الرحمة” Mets En vent super Appartement type f3 Acté a hai Salam coté hasnaoui 80m² 2façade au 5eme etage dans une cité fermée et gardée […]

  • Location F2 meublé A oran dans une villa

    loue f2 meublé tt confort avec garage dans une villa a bir el djir centre, 35000 da le mois + caution L’article Location F2 meublé A oran dans une villa est apparu en premier sur Annonce immobilière en Algérie. […]

Commentaires