Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, est attendu aujourd’hui à Constantine pour une visite éclair, qui devrait le mener sur deux chantiers de son secteur. L’arrivée du ministre à l’aéroport international Med Boudiaf est annoncée à 16h 15mn, et la visite devrait prendre fin à 17h 30mn, selon le communiqué de la wilaya transmis, hier, à notre rédaction.

Lors de cette brève visite, donc, M. A. Temmar devrait procéder à la pose de la première pierre inaugurale d’un projet de 3.000 logements AADL à la nouvelle ville Ali Mendjeli, et la deuxième et dernière halte aura lieu au pôle urbain Massinissa, où il procèdera également à la pose de la première pierre inaugurale d’un projet de réalisation de 2.000 logements AADL. En apparence, c’est le contenu du programme officiel de la visite du ministre de l’Habitat, mais cela ne veut pas pour autant dire que tout s’arrête au niveau de ces deux étapes du lancement de deux projets de réalisation de logements. L’occasion sera certainement propice de discuter avec les autorités locales des problèmes rencontrés dans ce secteur sensible et des moyens à mettre en œuvre pour aller de l’avant dans l’achèvement des travaux de réalisation de milliers de logements en chantier.

Rappelons que lors d’une dernière visite à Constantine, le 18 mars 2018, où il a présidé une cérémonie de distribution de 3.000 logements sociaux, au pôle urbain Massinissa, M. Temmar a donné plusieurs instructions et orientations aux responsables locaux lors d’une rencontre d’évaluation tenue jusque tard dans la soirée, insistant particulièrement au sujet du parachèvement des 18.000 unités LSP et LPA, dont les travaux sont en retard de plusieurs années, ainsi que l’introduction d’une prolongation de délai pour le programme de restructuration de plus de 5.000 chalets amiantés, dont seulement 2.000 dossiers de ces chalets ont été résolus et les propriétaires ont bénéficié des aides financières et obtenu des permis de construire pour la reconstruction de leurs logements. M. Temmar avait également demandé le recours à une assistance technique pour l’analyse et l’évaluation des études réalisées sur le phénomène du glissement de terrain, à travers de nombreuses zones de la ville de Constantine. Aura-t-il le temps de suivre la concrétisation des instructions en question lors de cette visite de moins d’une heure ?

Source: le Quotidien d’Oran du 09/01/2019