Plusieurs propositions ont été avancées, notamment pour encourager la formule de l’habitat rural groupé.

Lors d’une rencontre avec les autorités locales, tenue dans la soirée de mercredi dernier, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, a insisté sur le respect des délais dans la réalisation des travaux et demandé aux autorités de déterminer les assiettes foncières pour recevoir le programme de 1961 logements, dont les demandes ne sont pas encore couvertes dans le cadre du programme de locationvente.

Il indiquera que désormais tous les projets inscrits devront être lancés dans la même année, ce qui suppose une préparation préalable pour les programmes demandés.

Parlant des 3 500 logements de location-vente du programme en cours, il a réclamé l’établissement d’un planning plus serré, regrettant au passage que 168 familles attendent depuis 2016 de se voir attribuer des logements dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire et d’appeler à assainir les projets qui accusent du retard.

Abordant la cession des logements de l’OPGI, il reviendra sur les dispositions contenues dans la loi de finances 2018, qui visent à créer un marché immobilier en 2019 et à faciliter, par ailleurs, la mobilité urbaine.

Le ministre affirmera qu’une nouvelle formule sera créée prochainement pour les logements qui ne seront destinés qu’à la location, dont la part pourrait atteindre les 50% des programmes. Parlant des efforts financiers de l’Etat, il affirmera qu’un programme de 120 000 logements AADL nécessite une enveloppe de 3,3 milliards de dollars.

L’habitat rural groupé pour résoudre certains problèmes, notamment ceux des personnes n’ayant pas d’assiettes foncières propres, sera défendu par le ministre, qui invitera les responsables locaux à aller voir les réalisations dans ce cadre au niveau de la wilaya de Mostaganem.

Dans ce cadre, il demandera l’encouragement des microentreprises dans l’habitat rural, puisque l’aide de l’Etat couvre la superstructure et la clôture seulement.

La directrice de l’urbanisme, de l’architecture et de la construction affirmera dans une présentation que le programme global arrêté au 30 novembre compte 16 981 unités, dont 14 901 ont été achevés et 2080 sont toujours en cours.

Pour les aides dans le cadre de l’habitat rural, le bilan fait état de 28 037 logements, dont 24 401 sont achevés et 2 663 sont toujours en cours.

Pour le patrimoine de l’OPGI, elle annoncera la cession de 11 432 logements et 1 126 locaux, alors que pour le recouvrement des créances, arrêtées au 30 septembre dernier, il a atteint 333,18 millions de dinars sur une créance initiale de 578,66 millions de dinars.

Source: el Watan