Les souscripteurs du programme AADL 2 à Oran, affectés au pôle urbain Ahmed Zabana, sont de nouveau dans la rue. Un énième rassemblement de protestation a été organisé hier matin par les souscripteurs devant le siège de la wilaya pour dénoncer «les promesses non tenues du directeur général de l’agence AADL et du chef de l’exécutif local».

Le rassemblement a été impressionnant non seulement par le nombre élevé des souscripteurs qui ont pris part à cette action de protestation, mais également en raison de la grogne des contestataires qui ont scandé à voix haute et durant plusieurs heures des slogans violents contre l’agence et les services chargées de l’habitat et de la viabilisation des chantiers de logements à Oran. «Souscripteurs en colère contre l’AADL», «Y’en a marre de la hogra», «Ça suffit ! Huit ans barakat !», «Nous voulons nos logements», «Où sont les promesses du DG de l’AADL ?» …ont crié les contestataires tout en appelant le chef de l’exécutif local à prendre ses responsabilités devant le retard «injustifié» dans la livraison des logements location-vente et la finalisation des travaux de voies et réseaux divers. «Le directeur général de l’agence AADL s’est engagé lors de sa dernière visite à Oran à libérer les décisions d’affectations des logements le 7 décembre en cours, mais huit jours après rien n’a été fait dans ce sens. L’agence avait aussi promis de livrer 15.000 logements du pôle urbain Ahmed Zabana en 2020. Malheureusement toutes ses promesses se sont avérées des mensonges», affirme un délégué des souscripteurs. Un autre représentant des concernés lance en colère: «nous exigeons l’attribution des décisions d’affectation à tous les souscripteurs qui ont versé les deux premières tranches du prix du logement et l’ouverture du site pour le retrait des ordres de versement de la 4ème tranche pour 8.000 souscripteurs, dont les logements sont quasiment achevés. Nous réclamons aussi une intervention des hautes autorités pour lever cette injustice qui frappe les souscripteurs de la wilaya d’Oran». Les délégués des concernés regrettent, en effet, que les souscripteurs de presque toutes les wilayas du pays ont bénéficié de la distribution de quotas de logements location-vente durant ce mois à l’exception d’Oran et pourtant des milliers de logements sont achevés dans le pôle Zabana depuis plusieurs mois. L’ajournement de la remise des clefs de ces logements est justifié par l’agence par le retard dans les chantiers de viabilisation et en particulier dans le raccordement des logements au réseau AEP. Le directeur général de l’agence AADL a affirmé lundi que le retard dans l’attribution des décisions d’affectation et des ordres de versement est essentiellement provoqué par la crise sanitaire de la Covid-19. Le premier responsable de cette agence a ainsi révélé, sur les ondes de la radio nationale, que le fonctionnement de la DG de l’AADL à Alger a été lourdement affecté par le nombre des contaminations par le coronavirus. Selon le DG de cette agence, 90 employés de sa direction ont été testés positifs. Tarek Belaribi a affirmé durant son intervention que 3.600 souscripteurs de la wilaya d’Oran recevront prochainement leurs affectations et les ordres de versement de la deuxième tranche. Il a avoué que les logements sont, certes, achevés, mais ils ne sont pas encore raccordés au réseau AEP. Le DG de l’agence a également annoncé sa prochaine visite à la wilaya d’Oran pour s’enquérir de visu de l’état d’avancement des chantiers de viabilisation.

Lequotidien d’oran