Logement social à Bouira: Plus de 1 000 unités à distribuer avant fin janvier.

78

Plus d’un millier de logements sociaux vont être distribués d’ici la fin du mois de janvier 2017 à travers plusieurs communes de Bouira, a déclaré récemment M. Chérifi Mouloud, premier responsable de la wilaya.

Il s’agit de la fin de calvaire pour des centaines de familles qui attendent impatiemment leur tour de figurer sur la liste des bénéficiaires. Les commissions de daïra chargées des enquêtes sociales et d’établir les listes sont déjà à pied d’œuvre.
Un quota de 800 logements sociaux est sur le point d’être attribué, selon les déclarations du directeur-général adjoint de l’Opgi de Bouira faites à la radio locale. La distribution aura lieu dans les tout prochains jours au niveau de deux daïras, notamment Bir Ghbalou et El Hachimia, selon le même responsable. Les commissions de daïra ont déjà commencé les études des dossiers de demandeurs pour un nombre de plus de 2800 logements sociaux.
Pour ce qui est du programme de logement social dans la wilaya, le DGA de l’Opgi, toujours sur les ondes de la radio locale, a affirmé que des 20 325 logements, 11 090 unités sont réceptionnées, dont 8218 attribuées. Le programme de logements qui est en cours de réalisation est de 9235 unités, dont le taux d’avancement des travaux varie entre 30 et 60%. Pour ce qui est des prochaines opérations d’attribution, le wali a mis l’accent sur la manière avec laquelle sont établies les listes de bénéficiaires. «La distribution du logement social se fait dans le cadre d’une commission présidée par le chef de daïra. Il y a aussi le P/APC, le représentant des services techniques et celui des moudjahidine. Avant qu’un dossier passe à l’examen, il y a des préalables. J’ai, par exemple, découvert qu’on affichait certaines listes bien avant les enquêtes du fichier national. J’ai donné des instructions pour remédier à cela», a-t-il déclaré dans un entretien accordé récemment à La Dépêche de Kabylie. Concernant l’avancement du chantier des 800 logements Aadl, implanté au nouveau pôle urbain situé au nord de la ville de Bouira, M. Chérifi a constaté lors d’une visite d’inspection que le projet est très en retard.
«Je ne suis pas satisfait de la cadence des travaux. Le projet connaît un grand retard. les entreprises chargées de la réalisation de ce programme et les responsables du secteur concerné doivent rattraper ce retard», a-t-il dit. Ainsi, le premier responsable de la wilaya a tenu à affirmer que les assiettes de terrain ont été dégagées pour l’ensemble du programme Aadl. Il reste donc la finalisation des études et la désignation des entreprises pour le lancement des travaux.

Source:Letemps le 20-12-2016

SHARE