Les souscripteurs au programme de 434 logements LSP, à l’UV5 de Ali Mendjeli, ont organisé, encore une fois, un mouvement de protestation devant le cabinet du wali, jeudi dernier. Ils ont dénoncé le refus de communication de l’administration et réclamé les travaux de VRD de leur logement. Selon Salim Saâdallah, représentant de l’Association des souscripteurs, l’administration, en l’occurrence des services de la direction du logement, a brisé le pacte établi en juillet entre eux et le promoteur. «Nous avons décidé lors d’une réunion à la direction du logement d’organiser un comité de suivi du projet.

Ce comité se compose des souscripteurs, qui seront tenus au courant, régulièrement, de la cadence des travaux et des problèmes survenus sur place», a-t-il expliqué. Malheureusement, ajoutera-t-il, «quand nous nous sommes rendus sur les lieux, nous avons constaté qu’il n’y a aucun avancement des travaux. Les équipes n’ont pas été renforcées, comme il était prévu, et la cadence des travaux est très minime. Le promoteur refuse de tenir ses promesses et l’administration refuse de communiquer avec nous. Elle est démissionnaire.» Les protestataires étaient unanimes à dire qu’il existe un parti pris pour le promoteur et la confiance entre l’administration et eux a été rompue.

Pour eux, rien n’est clair, car un appel d’offres a été lancé, il y a des mois, par la direction de l’urbanisme et de construction (DUC) afin de réaliser les travaux de VRD. L’entreprise a été désignée et on a débloqué un budget de 55 millions de dinars. Pourtant, selon eux, les travaux sont inclus dans le marché. Le promoteur devrait les accomplir sans l’aide de l’Etat. « L’ex-wali a saisi le ministère de l’Habitat concernant ce problème, à ce jour nous ignorons encore la réponse de la tutelle. Le chef de cabinet nous a déclaré que le nouveau wali va organiser un programme pour recevoir les différents promoteurs, mais par priorité ! Après 24 ans d’attente, nous ne sommes pas encore prioritaires ?», a fulminé M. Saâdallah.

A rappeler que ces citoyens se sont inscrits dans ce programme en 1991, dans le cadre de la coopérative Essiha. Mais les travaux n’ont été lancés qu’en 2001. S’ensuivra une procédure  juridique qui ne prendra fin qu’en 2010. Les souscripteurs auront gain de cause, se détacheront de Essiha et confieront le projet au promoteur Yekhlef. D’après les actes dont ils disposent, les logements devaient être achevés et attribués progressivement entre 2013 et 2015. A noter que les souscripteurs ont payé toutes leurs redevances, soit 250 millions de centimes.

Source: Elwatan le 22-10-2016

Annonces immobilières

  • VILLA STYLE MAROCAIN

    VILLA 3 ETAGE ET DEUS FACADE FIHA 117 M 5CHAMBRE 2 TOILETTE DEUX DEBARA ET GARAGE POUR DEUX VOITUR FINI TOUS FAYANCE MEME LES CHAMBRE L’article VILLA STYLE MAROCAIN est apparu en premier sur Annonce immobilière en Algérie. […]

  • Location Local Commercial côté Bab Azzoun

    Local très commercial situé dans une ruelle entre Bab Azzoun et la rue de Chartre, à 3 minute de marche de la gare du Métro de Sahat Chouhada et de la mosqué Ketchaoua, superficie 13 m² bien fini avec […]

  • location d’appartement haut standing Oran

    bureau d’affaires chez-vous mets en location un appartement haut standing T4 110m² au 1er etage avec cuisine equipée chauffage central climatisation 3 balcon a hayat regency ( LPP ) oran pour plus d’infos contacter […]

Commentaires