Plus de 900 souscripteurs au programme des 1.108 logements LSP FNPOS attendent depuis neuf ans la livraison de leurs habitations.

Une attente qui risque de durer davantage d’années, puisque ni les banques ni la Caisse nationale du logement (CNL) ne leur ont débloqué les crédits nécessaires. Selon des représentants des souscripteurs, qui se sont déplacés au siège de notre rédaction, leurs dossiers ont été déposés en 2004 et les listes des bénéficiaires ont été affichées en 2008. «Depuis, seules 360 familles sur plus de 1.000 ont été relogées au niveau des sites de Akid Lotfi et Gdyel, le reste des bénéficiaires dans les deux autres sites, à savoir Hassi Bounif et Haï El Yasmine, attend toujours. Pourtant, ces logements ont été achevés. Au vu des informations en notre possession, notre attente risque de perdurer», assure un des représentants des souscripteurs. Ce dernier indique que l’attribution des logements aux bénéficiaires reste tributaire du déblocage des aides promises par les banques et la CNL. «Malheureusement, jusqu’à aujourd’hui, ni les banques ni la CNL ne nous ont débloqué ces aides», soulignent les souscripteurs, qui tiennent toutefois à indiquer que les bénéficiaires des sites de Gdyel et Akid Lotfi ont reçu l’accord de principe d’une banque pour débloquer les crédits, mais n’ont rien reçu jusqu’à présent. «Concernant nos deux sites, nous n’avons eu aucun accord de la part des banques. Après les démarches entreprises par les souscripteurs, ces derniers ont été informés que les banques ne débloqueront aucune aide tant que la CNL n’a pas débloqué ses aides aux souscripteurs», ajoutent nos interlocuteurs, qui affirment qu’ils se sont rapprochés de la direction régionale de la Caisse nationale du logement et qu’il s’agissait d’un problème national. Les représentants des souscripteurs rappellent que les bénéficiaires, qui attendent depuis presque une décennie, viennent d’adresser une correspondance aux plus hautes autorités de l’Etat, notamment le Premier ministre, lui demandant d’intervenir pour mettre un terme à leur calvaire. «Pourquoi l’aide est octroyée aux bénéficiaires d’autres programmes, alors qu’elle est bloquée pour les bénéficiaires du programme LSP FNPOS ?», s’interrogent les souscripteurs, qui rappellent les conditions désastreuses dans lesquelles ils vivent en attendant leurs nouveaux logements. Les souscripteurs se demandent combien d’autres années doivent-ils encore attendre, alors que leurs logements ont été achevés depuis plusieurs mois. «Nous n’avons d’autre espoir que l’intervention du Premier ministre pour inciter les banques et la CNL à débloquer les aides promises aux bénéficiaires», concluent les représentants des souscripteurs.

Source : lequotidien d’oran







Commentaires