C’est dire que la formule LPA vient d’ouvrir une véritable lueur d’espoir pour les couches moyennes de la société permettant ainsi aux citoyens d’avoir la possibilité d’habiter en tenant compte de leur statut et aussi de leur manne financière.

Les services de wilayas et de communes au niveau national ont enclenché l’enquête foncière et administrative concernant les demandeurs de logements dans le cadre de la formule de logement promotionnel aidé (LPA). L’opération s’est attelée à ouvrir des enquêtes sur les promoteurs immobiliers aptes à réaliser les projets dans le cadre de cette formule.
Dans ce sens, la démarche entreprise a délimité les critères et les exigences requises de la part des promoteurs immobiliers pour qu’ils puissent avoir des marchés dans leurs wilayas respectives. Les walis viennent de donner des instructions aux chefs de daïras concernés d’entamer des études quant à cette formule de logement promotionnel aidé. Cette opération a été achevée au niveau des communes et des daïras, il reste maintenant que la procédure soit mise en application rapide par les walis car les prérogatives dans ce sens, sont attribuées à ces derniers dans le cadre de la dernière réforme où les collectivités territoriales pourront participer, voire désigner, les promoteurs immobiliers et les entreprises de réalisation des logement dans leur propre territoire. C’est une manière d’assouplir la gestion des collectivités locales et de faciliter le fonctionnement dans le but d’être rapide et efficace quant aux actions à mener en matière de réponses aux besoins directs des citoyens. C’est aux services de wilayas de déterminer les assiettes foncières destinées à la réalisation des logements dans le cadre du logement promotionnel aidé (LPA) et de fixer y compris le quota dans chaque commune où la demande par rapport à cette formule est faite.?
Il faut rappeler que la formule du LPA prévoit la réalisation de 70.000 unités d’ici la fin 2018. Ce projet, qui est venu pour juguler le problème du logement promotionnel dans sa version participative (LPP) qui n’a pas créé l’engouement escompté à cause du prix très élevé de l’acquisition du logement LPP. La formule LPA, c’est-à-dire le logement promotionnel aidé, permet à la classe moyenne d’accéder à ce type d’habitatation dans la mesure où l’étude a été faite de telle sorte que même un couple actif s’en sortira à l’aise par rapport aux charges qui découlent de cette opération et aussi le montage financier et les échéances qui seront établies selon les critères obéissant à l’élément essentiel, à savoir la solvabilité en termes de statut du travail.
Cette formule a suscité l’engouement de beaucoup de citoyens qui n’avaient pas compris les critères liés à cette dernière. Tout de même, la classe moyenne s’est vue prise dans le sillage de cette formule car le profil correspondait à ces demandeurs, dans le cadre du LPA.
Le mètre carré d’un logement LPA est fixé à 50.000 DA, un logement de 100 mètres carrés est estimé à 500 millions de centimes. Donc, pour ainsi dire, cette formule reflète réellement une demande qui touche les citoyens qui appartiennent à la classe moyenne où le salaire oscille entre le Snmg (18.000 DA) et six fois le Snmg (108.000 DA). Cette opération, qui corrige son ancêtre, à savoir le logement promotionnel participatif (LPP) n’a pas été épargnée par certaines pratiques de fraude de faux demandeurs. Surtout que l’opération dans sa phase relevant de l’inscription et la constitution du dossier, a connu un engouement extraordinaire des citoyens pour cette formule. Cela a créé une situation de fraude qui concernait une centaine de «faux demandeurs», leurs dossiers sont maintenant au niveau de la justice.
C’est dire que la formule LPA vient d’ouvrir une véritable lueur d’espoir pour les couches moyennes de la société, permettant aux citoyens moyens d’avoir une possibilité d’habiter en tenant compte de son statut et aussi de sa manne financière. Pour rappel, la formule LPA est conçue pour mettre un terme aux études faites à propos du LPP aux montages financiers qui n’était pas à la portée de la classe moyenne. C’est ce qui explique le retrait d’un nombre important de demandeurs à cause de sa cherté. La formule LPA est une formule promotionnelle, mais également abordable pour les couches moyennes de la société. Son coût est exprimé de façon très nuancée par rapport à son ancêtre, le LPP dont le coût dépasse de la moitié celui de l’actuelle et prometteuse formule, à savoir le LPA. Après la fin de l’opération d’encadrement du logement promotionnel aidé (LPA) et l’achèvement des études, la phase concrète vient d’être lancée au niveau des communes et des daïras dans toutes les wilayas concernées par le logement promotionnel aidé. L’année 2018 sera celle qui verra les logements LPA octroyés avec des normes de construction obéissant aux standards requis au niveau international. Un logement relativement spacieux et avec un prix revu à la baise par les services du ministère de l’Habitat ne fera qu’accélérer la cadence de la construction et la multiplication de cette formule dans d’autres wilayas et aussi en optant pour la recherche du foncier immobilier pour donner plus de sens à cette formule et la faire propager et ne pas la limiter uniquement dans un quota ne dépassant pas les 70.000 logements.

 

Source : L’expression du 28.5.18

Annonces immobilières

  • Location Local Commercial côté Bab Azzoun

    Local très commercial situé dans une ruelle entre Bab Azzoun et la rue de Chartre, à 3 minute de marche de la gare du Métro de Sahat Chouhada et de la mosqué Ketchaoua, superficie 13 m² bien fini avec […]

  • location d’appartement haut standing Oran

    bureau d’affaires chez-vous mets en location un appartement haut standing T4 110m² au 1er etage avec cuisine equipée chauffage central climatisation 3 balcon a hayat regency ( LPP ) oran pour plus d’infos contacter […]

  • Appartement F3 à vendre Oran

    Bureau D affaire “الرحمة” Mets En vent super Appartement type f3 Acté a hai Salam coté hasnaoui 80m² 2façade au 5eme etage dans une cité fermée et gardée […]

Commentaires