Il importe de noter que plusieurs chantiers du programme LSP sont en souffrance à travers le territoire de la wilaya. Des centaines de logements sociaux participatifs (LSP) qui devaient être réceptionnées fin 2011 selon les délais contractuels fixés par les maitres d’ouvrages sont en souffrance dans de nombreuses localités à travers le territoire de la wilaya en raison notamment du manque de qualification des entreprises chargées de construction et de la flambée spectaculaire des prix des matériaux de construction. Plusieurs années après leurs lancements, certains chantiers LSP sont à un taux d’avancement de seulement 50 % à cause d’un manque flagrant de moyens matériels et humains mobilisés par les entreprises chargées de la réalisation. La défaillance de ces entrepreneurs a poussé les autorités locales à mettre en place une commission ad hoc pour écarter les entrepreneurs «malhonnêtes» ou «incompétents» de la soumission au nouveau programme LPA (logements promotionnels aidés). L’OPGI a lancé récemment des travaux d’achèvement dans plusieurs sites pour finaliser ces chantiers en souffrance. Les services techniques de l’office ont ainsi annoncé la relance des travaux restants du programme LSP au niveau de plusieurs sites, notamment, le projet 139/279 logements (LSP) à Misserghine. L’office a aussi annoncé que le chantier des 50 unités LSP de Gdyel confié à une entreprise locale enregistre, désormais, un taux de réalisation de 30%, alors pour le projet 50 unités LSP à Oued Tlélat, les entreprises chargées de la réalisation seront connues prochainement.

Source: l’Echo d’Oran

Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site